Actualités Dernière heure Une hausse des taxes deux fois moins importante que l’an dernier

Une hausse des taxes deux fois moins importante que l’an dernier

La Ville de Rimouski est parvenue à limiter la hausse moyenne du compte de taxes sous la barre des 2%, dans ses prévisions budgétaires de 2021.

Le conseil municipal a adopté ce soir, en assemblée spéciale tout juste avant sa séance ordinaire, un budget de fonctionnement équilibré totalisant 95,7 M$ pour l’année 2021. Le budget de 2020 était de 91,6 M$.



Ce nouveau budget limite à 1,9 % la hausse du compte de taxes moyen, ce qui représente une augmentation de 47 $ pour une résidence dont la valeur moyenne est évaluée à 212 727 $. L’an dernier, la hausse moyenne a été de 99 $, soit 4,1 %.

Précisons que selon Statistique Canada, l’indice des prix à la consommation était de 0,7% en octobre (données les plus récentes).


Le plus bas

« Rimouski continue de se démarquer et conserve le compte de taxes moyen le plus bas au Québec parmi les villes de 45 000 à 55 000 habitants. C’est une position enviable que nous maintenons également pour notre plus bas taux d’endettement par habitant. Je remercie chacun des membres du conseil et de l’administration pour la rigueur qu’ils mettent dans la gestion des dossiers. Les résultats que nous présentons reflètent la bonne santé financière de notre Ville », a déclaré le maire, Marc Parent.



Le compte de taxes moyen des villes comparables est de 2 857 $ alors que celui de Rimouski est de 2 509 $.

Coûts de la pandémie


La Ville de Rimouski rappelle que l’année 2020 a été dominée par la pandémie.

« L’équipe municipale s’est mobilisée pour maintenir des services essentiels à la population et donner un accès sécuritaire aux installations tout en protégeant la santé du personnel. Grâce au soutien financier de 3,1 M$ accordé par le gouvernement du Québec, il a été possible d’éponger les pertes découlant de la COVID-19 pour l’année 2020 et, souhaitons-le, celles à venir en 2021. Cet appui a permis de bâtir le budget municipal de l’année 2021 sans avoir à considérer les impacts financiers de la COVID-19 et faire en sorte qu’il n’y ait pas d’impact sur le compte de taxes des citoyens. »

Selon les estimations établies par le Service des finances, la crise sanitaire a coûté 1,37 M$ en 2020 et coûtera 1,7 M$ en 2021, en pertes de revenus ou en dépenses additionnelles. Le maire Parent croit donc que le soutien de Québec suffira à annuler les impacts sur les finances de la Ville.

Taxation des entreprises

Pour les commerces, le taux de la taxe foncière passe de 1,71 $ à 1,74 $ du 100 $ d’évaluation, pour les entreprises évaluées à moins de 2 M$ et de 1,89 $ à 1,93 $, pour les entreprises de plus de 2 M$. Les industries de moins de 2 M$ voient leur taux de taxe foncière passer de 1,65 $ à 1,69 $ du 100 $ d’évaluation. Celles de plus de 2 M$, de 1,83 $ à 1,87 du 100 $ d’évaluation.

Revenus

Les taxes représentent 56,9 % des revenus de la Ville, avec des entrées de 70,14 M$, une augmentation de quelque 2 M$. On anticipe cependant des pertes de 622 000 $ en ce qui a trait aux revenus des loisirs et de la culture (de 4 M$ en 2020 à 3,4 M$ en 2021).

Dépenses

Les dépenses par fonction varient de manière significative dans seulement deux domaines. Les frais d’administration passent de 12,5 M$ à 14,4 M$, alors que la facture pour les services de la Sûreté du Québec va connaître une hausse de 462 000 $. Les dépenses des autres postes sont à peu près stables.

Dans les dépenses par fonction, la rémunération et les charges sociales de la Ville passeront de 33,2 M$ à 35,9 M$ (plus 2,7 M$).

La dette de Rimouski passera de 66 M$ à 68 M$, mais la Ville évalue à 400 M$ les investissements générés.

 Des projets pour 32,7 M$

Une enveloppe de 32,7 M$ est réservée en 2021 pour réaliser les projets inscrits au Programme triennal des immobilisations 2021-2022-2023.

Les fonds permettront de compléter les projets dont la réalisation était prévue sur plus d’une année, tels que le remplacement du centre communautaire de Sainte-Blandine/Mont-Lebel, la construction du centre de services animaliers de Rimouski (CSAR) et la fin des travaux de construction de la piste d’athlétisme.

L’enveloppe servira également à entreprendre la phase 1 du remplacement de la conduite principale d’amenée d’eau potable de la ville et à procéder au raccordement des réseaux d’aqueduc de Sainte-Blandine et Val-Neigette.

« Ces travaux prioritaires contribueront à assurer un approvisionnement plus sécuritaire en eau potable pour la population. Dans la prochaine année, selon son évolution, la pandémie pourrait poser des défis de taille pour la réalisation des projets inscrits au Programme triennal d’immobilisations 2021- 2022-2023 », explique la Ville.

« Une telle situation pourrait amener des enjeux d’approvisionnement, de manque de ressources humaines et matérielles; des circonstances qui pourraient entraîner des retards ou le report de certains projets », prévient-on également.

La version électronique du Budget 2021 est disponible dans la section Web Budget et rapports financiers du site Internet de la Ville de Rimouski.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×