Nouvelle de 18 h Un restaurateur offre 1 000 portions de nourriture à Moisson

Un restaurateur offre 1 000 portions de nourriture à Moisson

Un restaurateur bien connu de Rimouski, Tommy Lemieux-Cloutier, pose un geste humanitaire exemplaire et fait contre mauvaise fortune, bon cœur, en cette période de crise du coronavirus qui crée de la détresse et de la pauvreté chez bien des citoyens.

Des membres du personnel et monsieur Lemieux lui-même, du restaurant la Maison du Spaghetti de la rue Saint-Germain Est, ont commencé ces dernières heures à cuisiner 500 portions de sauce à spaghetti et 500 portions de lasagne qui seront données et seront distribuées par l’entremise de Moisson Rimouski-Neigette. La première livraison est prévue pour demain matin.



« Nous nous sommes souvent impliqués dans le passé avec Moisson Rimouski-Neigette avec des activités de financement, notamment. C’était impossible cette année en raison de la crise sanitaire, alors au lieu de donner de l’argent, nous avons choisi de donner des aliments. Nous avons proposé deux produits « signature » de la Maison du Spaghetti : la sauce à spaghetti et la lasagne », explique monsieur Lemieux-Cloutier.

« Les dépannages alimentaires seront livrés par Moisson à des gens qui sont déjà identifiés. Il y aura de la distribution à six dates, prochainement, et nous fournissons une centaine de portions à chaque fois. S’il y a encore de la demande, on pourrait en refaire, mais les livraisons vont cesser le 18 décembre », ajoute-t-il.


Détresse

L’équipe de monsieur Cloutier, qui tourne autour de 32 personnes habituellement en incluant aussi le bistro et l’auberge, souhaite apporter de la chaleur dans les foyers, alors que la détresse et les besoins d’aide, alimentaire notamment, sont croissants.



« Comme restaurateur, nous passons à travers une épreuve, mais il y a des gens qui connaissent bien pire. Nous pouvons toujours nous concentrer sur les commandes à apporter. Ça réduit quand même beaucoup les activités. Notre situation, comme celle de l’industrie, est difficile, mais nous n’avons pas d’inquiétudes pour la pérennité de notre entreprise. De la misère, il y en a pire que la nôtre. C’est sûrement l’année où ça nous fait le plus plaisir de donner, même si c’est de loin l’année la plus difficile qu’on aura connue, pour bien des concitoyens », déclare aussi l’homme d’affaires.

Appel à tous


Le restaurateur profite de l’occasion pour lancer un message de générosité et de solidarité aux autres gens d’affaires et aux consommateurs.

« Ça fait du bien de donner. C’est surtout ça le message que je veux lancer. J’invite d’autres restaurateurs et commerçants à faire de même, car nous avons besoins de toutes les petites initiatives qu’on pourra créer. Il s’est tellement produits d’incidents crève-cœur ces derniers temps, que d’aller chercher des sourires, c’est un objectif qu’on devrait se donner. À l’intérieur de notre entreprise, le moral est bon et on essaie de le maintenir. »

« Nous gérons une entreprise familiale avec un esprit familial. On se soutient mutuellement. Nous sommes une belle équipe. Cette crise va finir par passer. Il faut surtout être patient. J’ai été touché personnellement par des drames qui ont un rapport avec la détresse provoquée par la COVID-19. On a eu connaissance et entendu des histoires vraiment émouvantes. Je veux aussi rappeler aux gens qu’il faut appuyer nos entreprises en cette période difficile. L’achat local est important plus que jamais. Je pense entre autres à tous les restaurateurs qui, comme nous, tentent d’offrir un excellent service de commandes à apporter et ont recours à des formules originales, comme les boîtes gourmandes, qui sont appelées à connaître beaucoup de succès », conclut Tommy Lemieux-Cloutier.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×