Nouvelle de 19 h Saint-Clément se retrouve sans chef pompiers

Saint-Clément se retrouve sans chef pompiers

La municipalité de Saint-Clément, dans la MRC des Basques, se retrouve sans chef pompier depuis la démission de Jacques-Éric Mercier effective depuis le 1er décembre.

M. Mercier dirigeait les casernes de Saint-Clément et de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup depuis huit ou neuf ans. L’excellence de son travail est soulignée par les élus des deux municipalités voisines. « M. Mercier a joué un rôle clé dans la restructuration du service incendie de notre municipalité. En effet, que ce soit par sa vision du travail de notre brigade incendie ou encore par son engagement envers l’amélioration du matériel roulant et d’intervention, sa vision marquera encore longtemps la Caserne 48 de Saint-Clément », commente le maire de Saint-Clément, Éric Blanchard.



Pas facile à remplacer

M. Blanchard indique que ce n’est pas facile de trouver un remplaçant. « Il faut comprendre que nous avons des casernes de pompiers volontaires. Il n’y a pas de problème pour les interventions. Les deux casernes ont des officiers en place qui sont en mesure de commander les opérations. C’est au plan de la gestion administrative que c’est plus compliqué. Il y a beaucoup de rapports à faire et c’est beaucoup demandé à des gens à temps partiel », explique-t-il.


Jacques-Éric Mercier (Photo Facebook)

Rester avec Saint-Hubert

Les deux casernes veulent continuer de travailler ensemble. « Jacques-Éric Mercier a mis en place un service de qualité pour des petites municipalités comme les nôtres. Nous avons des pompiers très bien formés, certains ont même le niveau 2, ce qui est rare pour des petites casernes comme les nôtres. On veut continuer de travailler ensemble », précise le maire de Saint-Clément, qui signale que des rencontres sont prévues entre les deux services pour déterminer rapidement d’un plan de match.



« Un des officiers de Saint-Hubert serait prêt à prendre la relève, mais juste pour la caserne de sa municipalité. Nous essayons de voir comment on pourrait le soutenir pour qu’il accepte de diriger les deux casernes, peut-être en l’encadrant pour le volet administratif. Ce sont des choses dont nous allons bientôt discuter », indique M. Blanchard.

Le service incendie de Saint-Clément demeure en mesure de répondre aux besoins et d’intervenir en cas d’urgence. « Il n’y a pas de problème de ce côté. Notre équipe était en mesure d’intervenir en l’absence de M. Mercier et elle va continuer de le faire tant que nous n’aurons pas un nouveau chef. Les prochains temps nous permettront de mieux préciser qui sera le futur responsable de cet important service municipal ».


La municipalité de Saint-Clément compte sur une équipe de 15 pompiers, ce qui est considérable pour une municipalité de 480 habitants.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×