COVID-19 Ce sera tolérance zéro pendant les Fêtes

Ce sera tolérance zéro pendant les Fêtes

Selon le maire de Rimouski, Marc Parent

Le maire de Rimouski, Marc Parent, se dit très déçu d’avoir appris que des Rimouskois s’étaient déplacés à Rivière-du-Loup pour aller profiter des restaurants et des bars toujours ouverts en zone orange, en fin de semaine dernière.

Il ajoute que les élus et les policiers de la région ont atteint leur seuil de tolérance si jamais les avertissements ne suffisent pas.



La Mitis, La Matanie, La Matapédia et Rimouski sont les quatre MRC du Bas-Saint-Laurent après avoir été placées au palier d’alerte rouge en ce qui concerne la propagation du coronavirus, mais la sous-région connue comme étant le KRTB (Kamouraska-Rivière-du-Loup-Témiscouata-Les Basques) est en zone orange.

Le préfet de la MRC de Rivière-du-Loup et président de la Table régionale des élus municipaux du Bas-Saint-Laurent (TREMBSL), Michel Lagacé, dénonçait cette situation dans nos pages, samedi. Le lendemain, le préfet de la MRC Rimouski-Neigette, Francis Saint-Pierre, disait croire qu’on serait mieux de mettre tout le Bas-Saint-Laurent au niveau d’alerte rouge.


Tolérance zéro

« J’ai participé avec d’autres élus du Bas-Saint-Laurent à une conférence téléphonique avec le CISSS (Centre intégré de santé et de services sociaux), aujourd’hui (lundi). Il n’y aura pas de tolérance pour les rassemblements. Si des gens décident de se rassembler dans le temps des Fêtes, clairement, des actions seront prises », affirmait Marc Parent après l’assemblée du conseil municipal, hier soir.



« Tout le monde sait maintenant qu’on doit respecter les règles. La Sûreté du Québec a donné des avertissements. Ma compréhension est que le seuil de tolérance de la SQ a été atteint. Je peux vous assurer que le seuil de tolérance de plusieurs élus qui participaient à la rencontre est aussi atteint. On s’attend à ce que les gens respectent les réglementations. Il y a des moyens alternatifs (de se rencontrer) qui n’existaient pas auparavant. C’est possible d’entrer en contact avec nos proches en utilisant la technologie », a ajouté monsieur Parent.

Dérapage


« Personnellement, je pense que si à Rimouski, on est actuellement dans une zone rouge, c’est justement en raison d’un dérapage du genre qui a eu lieu il y a trois semaines ou un mois. Des gens se sont mis à festoyer dans des fêtes privées et dans un bar de Rimouski. C’est vraiment à partir de ce moment qu’on a perdu le contrôle à Rimouski et on en paye tous le prix maintenant.  Je crois que nous avons tous une responsabilité par rapport au respect des règles », commente monsieur Parent.

Le maire rimouskois avait justement un message à lancer à ses concitoyens pour Noël : « On réalise tous que le prochain temps des Fêtes sera hors de l’ordinaire. On ne pourra se voir qu’en très petits groupes et les rassemblements seront interdits. Les visites par un seul visiteur à la fois seront permises pour les personnes vivant seules. Il faut quand même continuer à appliquer les mesures de prévention de la Santé publique. »


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×