Actualités Politique Le maire Parent s’étonne de la réaction de la Chambre de commerce...

Le maire Parent s’étonne de la réaction de la Chambre de commerce sur le budget

Le maire de Rimouski, Marc Parent, se dit surpris de la réaction de la Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette concernant les prévisions budgétaires 2021 déposées la semaine dernière, par le conseil municipal.

Le président de la Chambre, Guillaume Sirois, confiait au journal le soir, il y a une semaine, qu’il aurait aimé que Rimouski adopte un gel de taxes comme plusieurs autres villes l’ont fait à la suite de la crise du coronavirus. La hausse moyenne du compte de taxes pour les Rimouskois est de 1,9%.



« Je suis déçu qu’il y ait une hausse du compte de taxes. Des villes importantes au Québec ont décidé d’effectuer un gel de leurs taxes. Je pense que c’est le cas de toutes les villes qui ont reçu une aide du gouvernement du Québec, comme Longueuil, Laval, Québec et Montréal. Rimouski fait partie du nombre, mais n’a pas cru bon emboîter le pas. Toutes ces villes ont eu l’intelligence de ne pas imposer de hausse de taxes à leurs citoyens et à leurs entreprises. Nous voyons notre taux de taxes monter de 1,9% en moyenne, alors que dans toutes ces villes, on a préféré un gel des taxes », avait dit notamment monsieur Sirois.

Surpris


« Est-ce que le conseil municipal est satisfait de l’accueil général obtenu par le budget de la semaine dernière? », a demandé le journal au maire, Marc Parent, à l’issue de la séance du conseil, hier soir.

« J’ai été un peu surpris des commentaires faits par les représentants de la Chambre de commerce. On parlait tout à l’heure de l’état des routes et des trottoirs à Rimouski… les sommes qu’on dépense, à la Ville, proviennent de différentes sources de financement. Une partie importante de ces revenus provient de la taxe foncière. Tout coûte de plus en plus cher. Ça coûte cher avec les sous-traitants et les matériaux coûtent encore plus cher qu’avant la crise sanitaire justement, entre autres choses, à cause de la COVID-19 », répond monsieur Parent.



Rues déneigées

« Nous devons faire des choix. D’ailleurs, je fais référence entre autres aux commerçants, on pourrait souligner que ce soir, au moment où on se parle, (à 21 h lundi), il n’y a plus de neige du tout sur la rue Saint-Germain. Ce sont des services qu’on doit payer et je pense que le plus important pour les commerçants, c’est qu’on s’assure d’avoir des rues bien déneigées, des trottoirs bien déneigés, pour que les clients aient de l’espace pour se stationner et circuler », a répondu le maire Parent.


« On pourrait vouloir critiquer, mais une hausse de taxes moyenne de 1,9%, c’est une augmentation, mais une augmentation raisonnable. Surtout qu’en contrepartie, on assure un entretien et des services de qualité, alors c’est un juste équilibre. Ce sont des choix à faire, des choix parfois difficiles. Les personnes concernées ont droit à leur avis. Pour ce qui est du reste de la population,  je pense que le budget est bien accueilli », a ajouté monsieur le maire.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×