Actualités Politique Mise en place de bureaux de projets pour la gestion des zones...

Mise en place de bureaux de projets pour la gestion des zones inondables

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) accueille positivement la mise en place de bureaux de projets pour la gestion des zones inondables, annoncée cette semaine par la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, et le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien.

Cette mesure du Plan gouvernemental de protection du territoire face aux inondations, dévoilé en avril dernier, permettra au gouvernement du Québec d’assurer une cohérence des interventions à l’échelle des bassins versants tout en assurant un arrimage étroit avec les municipalités.

Les municipalités impliquées



Des comités municipaux accompagneront les travaux des bureaux de projets. En effet, comme les municipalités jouent un rôle incontournable en aménagement du territoire, leur participation à la démarche gouvernementale est essentielle au succès de celle-ci. Par exemple, les municipalités auront un rôle central dans la mise en œuvre des interventions visant à réduire les risques d’inondations dans les zones particulièrement touchées. Avec la mise en place des bureaux de projets, les 345 M$ annoncés le printemps dernier pour financer le Programme de résilience et d’adaptation face aux inondations (PRAFI) seront maintenant accessibles aux municipalités pour qu’elles puissent réduire l’exposition de leur population et de leurs biens aux risques d’inondations.

« En annonçant son intention de travailler avec les municipalités, le gouvernement du Québec reconnaît le rôle fondamental des gouvernements de proximité dans l’aménagement du territoire et évite de réinventer la roue, en misant sur l’expertise municipale développée en la matière dans les dernières années. Nous ne pouvons pas repartir à zéro alors que plusieurs municipalités appréhendent déjà d’éventuelles inondations au printemps 2021. La mise en place de bureaux de projets pour la gestion des zones inondables nous permet de regarder vers l’avenir avec confiance. Une approche fondée sur le principe de la gestion du risque permettra l’élaboration et le déploiement de plans d’intervention adaptés aux réalités de chaque territoire», commente la présidente de l’UMQ, Suzanne Roy.

Par ailleurs, l’UMQ se montre satisfaite que le gouvernement du Québec réponde aux demandes qu’elle a formulées lors de la rencontre de la Table Québec-municipalités, le 27 novembre dernier. Ainsi, les municipalités devraient bientôt bénéficier d’un soutien financier par le biais d’un programme qui sera mis sur pied pour exécuter des travaux urgents pour répondre aux crues printanières, et cela, même si le nouveau cadre normatif en matière d’aménagement du territoire et de gestion des inondations n’est pas encore implanté.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×