Nouvelle de 18 h La période d'inscription est lancée pour les emplois étudiants

La période d’inscription est lancée pour les emplois étudiants

Le député fédéral de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, se félicite d’avoir pu obtenir des montants supplémentaires pour favoriser les étudiants de la région qui ont accès au programme Emplois d’été du Canada (EEC), l’année dernière, et espère en faire autant cette année.

Les entreprises et organisations qui souhaitent obtenir du soutien financier pour embaucher des jeunes de 15 à 30 ans disposent d’un délai allant jusqu’au 29 janvier à midi, heure de l’Est, pour soumettre leur candidature au programme Emplois d’été du Canada (EEC) pour 2021.



La période pour les projets s’étale du 26 avril 2021 au 26 février 2022. L’an dernier, après une analyse rigoureuse des demandes par le député Maxime Blanchette-Joncas, 185 entreprises et organismes ont donc pu engager 220 jeunes pour des retombées de près de 900 000 $. Il s’agit de fonds injectés directement dans l’économie de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques.

« J’ai exercé des pressions immenses sur la ministre responsable du programme pour bonifier les montants disponibles pour notre circonscription, avec comme résultat une augmentation substantielle de près de 150 000 $ de plus que l’année précédente et plus de 250 000 $ comparativement à 2018 », explique le député.


Occasion professionnelle

Il ajoute : « Je connais à fond les besoins de notre région et ceux de nos entrepreneurs et j’analyse tous les projets qui me sont soumis pour favoriser notre développement économique et permettre au plus grand nombre possible d’étudiants et de jeunes travailleurs de tirer profit d’une occasion professionnelle de premier plan. ».



Le député fédéral Maxime Blanchette-Joncas incite les employeurs potentiels à ne pas hésiter à tenter leur chance et à potentiellement bénéficier de cette main-d’œuvre très motivée : « Les jeunes qui participent au programme savent qu’il constitue une excellente occasion de parfaire leurs connaissances ou de les mettre en pratique, de pouvoir acquérir une expérience souvent cruciale dans leur parcours. Il arrive d’ailleurs parfois que certains y trouvent enfin leur vocation professionnelle », souligne monsieur Blanchette-Joncas.

 « Pour les employeurs, non seulement obtiendront-ils ainsi du soutien financier, mais en plus, ils appuieront les efforts de ces jeunes pour intégrer ou ajuster leur cheminement sur le marché du travail. Ces entreprises accueilleront sûrement avec soulagement un tel coup de pouce, dans la situation actuelle. » Les employeurs intéressés peuvent en apprendre plus sur le site du programme en suivant ce lien :



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×