Nouvelle de 17 h > Des nouveaux venus qui s’acclimatent très bien
Nouvelle de 17 h

Des nouveaux venus qui s’acclimatent très bien

L’Océanic se prépare à reprendre l’action dans neuf jours
Xavier Cormier, Darick Louis-Jean, Gabriel Boissonneault et Tyson Hinds. (Photo : L’Océanic)

Gabriel Boissonneault, Tyson Hinds, Xavier Cormier et Darick Louis-Jean ont une chose en commun : ils sont de nouveaux porte-couleurs de l’Océanic de Rimouski.

Dans un point de presse téléphonique mercredi après-midi, ils ont tous exprimé le fait de bien accueillir, pour des raisons différentes, leur déménagement dans le Bas-Saint-Laurent avec une équipe qui se reconstruit.

« J’étais très content, parce que c’est un nouveau défi pour moi. À Gatineau, il y avait quatre joueurs de 20 ans et je ne jouais pas beaucoup. Rimouski me donne une nouvelle chance d’être dans l’alignement chaque soir », a dit Louis-Jean, un défenseur qui n’a été habillé qu’une fois avant les Fêtes. 

Métal du Golfe_VF

Hinds a eu une réaction différente. « Au début, j’étais sous le choc, c’était un premier échange pour moi. Mais, je suis vraiment content, c’est une bonne nouvelle. J’aurai un plus grand rôle à jouer avec l’Océanic. C’est un nouveau départ et je suis vraiment content et excité de commencer à jouer », a mentionné le défenseur de 17 ans au beau potentiel. 

Pour sa part, Cormier avait plus d’une raison pour se diriger vers Rimouski. « Moi aussi, je ne m’y attendais pas nécessairement. Mais, je suis content d’arriver ici, dans une très bonne organisation et aussi, parce que toute la famille de ma mère est de Sainte-Flavie. Pendant l’hiver, je n’avais pas vraiment le temps de les voir. Maintenant, je pourrai être proche d’eux » explique le joueur de centre de 19 ans.

Quant à Boissonneault, il voit l’occasion de s’établir dans le circuit. « Moi, j’étais très content de recevoir l’appel. C’est une très belle organisation et un nouveau départ aussi, une nouvelle chance de faire ma place avec l’Océanic », a souligné le gardien de 17 ans repêché en juin dernier en 10e ronde par Gatineau et sans aucune expérience dans la ligue. 

Un choix des Remparts

Cormier est un ancien choix de 3e ronde des Remparts de Québec sur qui Patrick Roy a démissionné assez rapidement avant de rebondir avec les Cataractes. « Je ne me sentais pas nécessairement à l’aise à Québec. En arrivant à Shawinigan, il y a beaucoup de pression qui est tombée. L’équipe était jeune et j’avais plus de temps de glace, ça m’a vraiment aidé. Et, l’an dernier, j’ai connu une bonne saison, surtout en début d’année. On avait une grosse ligne de centre avec Mavrik Bourque et Vasily Ponomarev. C’était donc dur de faire ma place dans le top 6. En arrivant ici, j’aurai un rôle plus offensif et je pense que je suis capable de le remplir », explique le nouveau no 18 de l’Océanic.

« On a de très bons jeunes dans l’équipe. On n’a rien à envier à personne. Une game de hockey, ça se joue sur la glace et ça ne me surprendrait pas qu’on soit capable de causer des surprises. » 

Louis-Jean, le grand frère

À 20 ans, Louis-Jean épaulera un autre vétéran, Anthony D’Amours comme leader d’une jeune brigade défensive. 

« Les gars m’ont très bien accueilli, les entraineurs aussi, je me sens confortable. On a une très jeune équipe qui est prête à causer une surprise », mentionne celui qui portera le numéro 24.

« Dans ma carrière dans la LHJMQ, j’ai été dans des équipes en reconstruction. Sur la glace, ça ne parait pas ici. Je vois l’Océanic comme une équipe qui persévère à chaque pratique pour devenir meilleure ensemble. »

Hinds, un espoir de la LNH

L’un des jeunes défenseurs en développement est Hinds. Il aime beaucoup ce qu’il voit. 

« L’ambiance est vraiment bonne, je vois beaucoup de positif. Les gars viennent à l’aréna pour s’améliorer et donner leur meilleur chaque jour, c’est ça qu’il faut. Le coaching staff met beaucoup l’emphase sur le développement des joueurs. C’est excellent », a dit Hinds, un choix potentiel entre la quatrième et la sixième ronde au prochain repêchage de la LNH, selon le premier relevé de la Centrale de recrutement. Le numéro 5 de l’Océanic préfère ne pas trop y penser. « Ça m’enlève de la pression. J’essaie de mettre tous mes efforts sur ma partie. Le repêchage de la LNH, c’est gros, mais je veux me concentrer le plus possible pour bien finir l’année. J’ai une bonne opportunité avec Rimouski de montrer ce que je suis capable de faire. »

Ménage à trois

Pour sa part, Boissonneault fait partie pour l’instant d’un ménage à trois devant le filet avec Raphaël Audet et Jonathan Labrie. Serge Beausoleil confirmera dans les prochains jours son plan de match concernant ses hommes masqués.

« On partage le filet à trois dans les entrainements. Ce sont deux très bons gardiens et ce sera le fun de terminer l’année avec eux. On voit qu’on est vraiment ici pour nous améliorer et donner notre maximum, chaque début de journée. Je suis très excité et j’ai bien hâte de pouvoir faire mes preuves », a dit Boissonneault en pensant à un premier départ à venir dans les prochaines semaines dans la LHJMQ. Il portera le chandail no 37.

L’Océanic poursuit sa préparation en vue de la reprise de la saison, le vendredi 22 janvier contre l’Armada de Blainville-Boisbriand, dans un environnement protégé au Colisée Financière Sun Life. 

Facebook Twitter Reddit