Nouvelle de 18 h Le Défi 28 jours sans alcool est devenu un défi de tous...

Le Défi 28 jours sans alcool est devenu un défi de tous les jours pour David Banville

Pour l’ambassadeur pour le Bas-Saint-Laurent du Défi 28 jours sans alcool, David Banville, de Saint-Narcisse-de-Rimouski, ce défi est son défi de tous les jours depuis qu’il a suivi une thérapie pour vaincre ses dépendances à la Maison Jean-Lapointe, en novembre 2018.

« J’ai accepté d’être ambassadeur régional pour partager mon expérience et essayer d’aider les jeunes grâce à mon histoire. Quand j’étais jeune, je pensais qu’un toxicomane, c’est quelqu’un dans la rue qui n’avait rien, mais je me suis vite rendu compte que ce n’était pas le cas », raconte-t-il.



C’est à 25 ans que David a pris de la drogue dure pour la première fois. « J’avais une bonne famille, un bon travail. Je ne correspondais pas à la définition que je me faisais d’un dépendant. Sauf que petit à petit, les gens ne te reconnaissent plus. Tu t’en veux. Tu te dis que c’est fini, mais tu recommences le lendemain, jusqu’au jour où tu acceptes que tu as besoin d’aide », dit-il.

Redonner aux autres


Reconnaissant des services qu’il a reçus à la Maison Jean-Lapointe, David s’implique pour tenter de redonner un peu de ce qu’il a reçu. « L’an passé, j’ai participé au Défi à l’invitation de mon chum Jonathan Proulx qui était ambassadeur régional. C’est lui qui a donné mon nom pour que je sois ambassadeur cette année. Dans mon cas, c’est un jour à la fois. C’est un combat de tous les instants. Le truc, c’est de ne pas voir à long terme sinon on peut se décourager », explique-t-il.

Campagne de levée de fonds



Le Défi 28 jours sans alcool MC sera de retour du 1er au 28 février 2021 pour une 8e présentation. Cette campagne de levée de fonds d’envergure vise à amasser 750 000 $ afin de sensibiliser 80 000 jeunes provenant de plus de 400 écoles à travers le Québec aux risques liés à la consommation d’alcool et autres drogues, par exemple les problèmes de dépendance, de santé mentale et de décrochage scolaire. C’est d’ailleurs plus de 5 000$ qui ont été amassés dans la région du Bas-Saint-Laurent en 2020 dans le cadre du Défi.

Dès maintenant, les participants peuvent joindre le mouvement en s’inscrivant en ligne au defi28jours.com et ainsi prendre une pause pour la cause. 



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×