Chroniques > Chasse et pêche > Unis Pour la Faune veut participer à la gestion des gibiers des Québécois
Chasse et pêche

Unis Pour la Faune veut participer à la gestion des gibiers des Québécois

Luc Brodeur, cofondateur d’UPF, est un technicien en agriculture et expert canadien du « Quality Deer Management / QDM » ou « Gestion de qualité des cerfs ». Il a aussi participé au projet de la Restriction Légale de la Taille des Bois (RLTB), en vigueur avec succès en Estrie. (Photo: courtoisie)

La lenteur reprochée aux autorités de Forêts, Faune et Parcs Québec dans plusieurs dossiers, incite des spécialistes en gestion de qualité des cerfs, notamment, à fonder le regroupement Unis Pour la Faune (UPF).

Les cofondateurs sont Luc Brodeur, technicien en agriculture et expert du « QualityDeer Management / QDM » ou « Gestion de qualité des cerfs », et de la Restriction Légale de la Taille des Bois (RLTB), et le technicien de la faune, et spécialiste de la gestion du cerf, François Pelletier.

Les deux spécialistes exigent des actions plus rapides et concrètes des autorités gouvernementales qui sont responsables, notamment pour assurer la pérennité des populations de chevreuils, et une plus grande qualité de chasse de cette espèce. Ils veulent avoir leur gros mot à dire dans la gestion de la faune, et siéger sur différentes tables fauniques. Ils veulent être consultés et ne pas laisser au ministère la liberté totale de tout décider en ce qui concerne le patrimoine faunique qui appartient à tous les Québécois.

Métal du Golfe_VF

« Unis Pour la Faune » veut aussi représenter les intérêts des amateurs de chasse de l’orignal, des pêcheurs sportifs et des amateurs de plein air de toute nature, et favoriser l’accès aux plans d’eau et aux terrains privés.

Nombreux dossiers

Ce ne sont pas les dossiers qui manquent. À commencer par le nouveau et récent Plan de gestion du cerf 2020-2027, qui semble-t-il, ne serait pas disponible dans sa version intégrale, sinon en faire une demande d’accès à l’information pour l’obtenir. Les dirigeants d’UPF veulent que Québec assure une qualité de chasse qu’on ne retrouve pas dans toutes les zones de la province.  Comme le projet expérimental de cinq ans sur la Restriction Légale de la Taille des Bois (RLTB) qui en en est à sa 4e et dernière année, dans les Zones 6 Nord et 6 Sud. Forêts Faune et Parcs n’a pas encore dévoilé les statistiques de la chasse de 2020.

Du poids à L’UPF

Pour vous donner le poids requis à leurs actions, Luc Brodeur et François Pelletier demandent l’appui des chasseurs, pêcheurs et amateurs de plein air et de joindre Unis Pour la Faune afin d’obtenir leur support, les mandater et les représenter efficacement et sans contraintes politiques auprès du MFFP.

« L’adhésion est sans frais et sans obligation de la part des signataires. On s’inscrit à unispourlafaune.com », précise Luc Brodeur.

François Pelletier, cofondateur d’UPF, est un technicien de la faune, spécialiste en gestion du cerf. « L’adhésion à Unis Pour la Faune est sans frais et sans obligation. On s’inscrit à unispourlafaune.com », dit-il.

La force d’UNIS pour la faune serait différente de toutes les actions précédentes, et  plus« pesante » comme organisation. Le regroupement à l’appui, par résolution, de plusieurs MRC et de municipalités (voir . « On sent une mobilisation, une nouvelle force que Québec devrait prendre plus au sérieux que toutes les autres du genre », estiment les cofondateurs d’UPF. Les municipalités emboîtent le pas avec nous pour l’avenir du cerf et de notre sport. Les municipalités se manifestent sur l’ensemble du territoire québécois. Cette mobilisation vient prêter main-forte aux démarches d’« Unis Pour La Faune », » estiment les cofondateurs d’UPF.

Facebook Twitter Reddit