Actualités Politique Maxime Blanchette-Joncas s’emporte au comité des Comptes publics

Maxime Blanchette-Joncas s’emporte au comité des Comptes publics

Le député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, a profité de son statut de vice-président du comité des Comptes publics de la Chambre des communes pour interpeller de front la Vérificatrice générale du Canada, le nouveau sous-ministre des Finances, Michael Sabia, et le Contrôleur général du Canada sur le bilan financier du gouvernement fédéral pour 2019-2020, remettant à l’avant-plan le marasme toujours non résolu du système de paie Phénix.

Le comité parlementaire s’est réuni virtuellement mardi pour étudier les Comptes publics du Canada déposés par le gouvernement fédéral. Au fil d’un ordre du jour chargé, le député Blanchette-Joncas a rapidement donné le ton à la rencontre en questionnant sans filtre les hauts fonctionnaires présents sur la gestion catastrophique de Phénix par le gouvernement fédéral.



Reprenant les conclusions d’un rapport de la Vérificatrice générale, il a talonné le sous-ministre du Conseil du Trésor, Roch Huppé, qui se targuait de son enthousiasme lié à l’examen de son exercice comptable. « Comment pouvez-vous dire que vous avez une bonne gestion de votre service de paie quand un fiasco conduit des gens à faire faillite, à divorcer ou à se suicider… parce que la paie ne rentre pas? Il y a des maudites limites à dire que tout va bien! », s’exclame hors de lui Maxime Blanchette-Joncas.

Des suicides sont survenus


« Ce dossier au comité change la donne alors qu’on ne parle que de la pandémie depuis de nombreux mois, mais on oublie que ce que le gouvernement traîne derrière lui comme scandale est innommable! Depuis des années, des fonctionnaires fédéraux ont reçu des paies erronées et ils en ont même parfois été privés pendant des mois, voire des années! Des suicides sont survenus dans ces circonstances! J’ai posé des questions pour avoir des réponses et je ne lâcherai pas le morceau! », a lancé Maxime Blanchette-Joncas.

« Ici même, chez nous, dans ma circonscription, des fonctionnaires fédéraux sont venus me voir en larmes parce que la paie n’arrive pas! Le Canada est un pays du G7, pas une république de bananes! Il y a des gens qui devront mieux répondre à mes questions que ce que j’ai entendu mardi matin! » a conclu le député fédéral.




Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×