Actualités > Emploi > Maxime Blanchette-Joncas accueille Louise Chabot
Emploi

Maxime Blanchette-Joncas accueille Louise Chabot

Dans le cadre de sa tournée sur l’assurance-emploi
Michel Dubé – Mouvement action populaire Rimouski-Neigette, Maxime Blanchette-Joncas – Député de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques, Louise Chabot, députée de Thérèse-De Blainville et Nadia Mongeon, Mouvement action chômage Gaspésie (photo courtoisie)

Maxime Blanchette-Joncas, député de Rimouski-Neigette– Témiscouata–Les Basques, a accueilli Louise Chabot, députée de Thérèse-De Blainville et porte-parole du Bloc Québécois en matière de Travail, Emploi, Développement de la main d’œuvre et Inclusion des personnes en situation de handicap, dans le cadre de sa tournée sur l’assurance-emploi.

La rencontre, tenue à Rimouski, a rassemblé plusieurs acteurs régionaux dans le but d’échanger sur les enjeux pressants en matière d’emploi.

« Il est essentiel de rappeler au gouvernement l’urgence de réformer l’assurance-emploi dès maintenant, car le statu quo n’est plus possible. Le budget NPD-Libéral présenté le mois dernier ne prévoit absolument rien en lien avec une réforme complète de l’assurance-emploi, comme prévu dans la lettre de mandat de la ministre Qualtrough. La couverture de l’assurance-emploi doit être élargie au plus grand nombre de travailleuses et de travailleurs : c’est une question d’équité. Ce budget les laisse tomber et c’est pourquoi nous allons continuer d’aller à leur rencontre et d’exiger une réforme immédiate de l’assurance-emploi », a déclaré Louise Chabot.

« La pandémie a mis en évidence les failles du programme et l’urgence d’une réforme pour les travailleuses et travailleurs. La réforme de l’assurance-emploi doit être faite maintenant, pas demain. Il y a urgence. Rien qu’au Bas-Saint-Laurent, plus de 5 300 personnes étaient prestataires de l’assurance-emploi au mois dernier. C’est une réalité qui nous touche particulièrement ici, et la ministre et le gouvernement doivent entendre le message que nous lançons », affirme Maxime Blanchette-Joncas.

« Il faut, de toute urgence, éliminer le trou noir qui affecte nos travailleuses et nos travailleurs des industries saisonnières. Ce n’est pas normal qu’encore aujourd’hui, les personnes qui travaillent dans nos industries saisonnières se retrouvent sans revenus entre la fin de leurs prestations d’assurance-emploi et leur retour au travail », renchérit M. Blanchette-Joncas.

« Pour toutes ces raisons et bien d’autres, le régime de l’assurance-emploi doit être réformé maintenant. Vous êtes invités à signer notre pétition en ligne afin que la ministre entende notre message », a fait valoir Louise Chabot. La visite de la députée de Thérèse-De Blainville dans l’Est-du-Québec s’inscrit dans la suite de sa tournée du Québec qui se poursuivra dans la région de Montérégie-Est.

Facebook Twitter Reddit