Actualités > Faits divers > Les municipalités invitées à soutenir à nouveau les jeunes de la DPJ en 2021
Faits divers

Les municipalités invitées à soutenir à nouveau les jeunes de la DPJ en 2021

Suzanne Roy (Photo UMQ)

(Alexandre D’Astous)-L’Union des municipalités du Québec (UMQ) invite les municipalités de partout au Québec à participer à nouveau en grand nombre, en 2021, à son Plan municipal d’emplois pour les jeunes sous la protection de la jeunesse.

« En 2021, le milieu municipal peut encore une fois faire la différence dans la vie des jeunes sous la protection de la jeunesse, et favoriser leur intégration au sein de leur communauté par le biais du Plan municipal d’emplois de l’UMQ. J’invite l’ensemble de mes collègues à soutenir, encore cette année, les jeunes de la DPJ dans leur région grâce à cette belle initiative aux retombées porteuses », déclare la présidente de l’UMQ, Suzanne Roy.

Chaque année, 5 000 jeunes âgés de 18 ans quittent les services de la protection de la jeunesse et doivent faire face aux multiples défis que pose la vie autonome : trouver un logement et un travail, se nourrir et poursuivre ses études. Ces jeunes disposent d’un faible réseau social et familial pour les soutenir dans cette transition et trop souvent, ils se retrouvent à la rue.

Intégrer les jeunes dans leur communauté

Le Plan municipal d’emplois de l’UMQ pour les jeunes sous la protection de la jeunesse vise donc à mieux intégrer ces jeunes dans leur communauté lorsqu’ils atteignent l’âge adulte, en leur permettant de développer leur employabilité grâce à un emploi temporaire au sein d’une municipalité de leur région. Ils peuvent ainsi acquérir des aptitudes au travail, en plus de découvrir les multiples compétences et services offerts par une municipalité.

Initié en 2013, le programme connaît depuis une progression constante du nombre de municipalités participantes. En 2019, 52 municipalités ont offert 107 emplois dans le cadre du programme. Depuis sept ans, plus de 500 emplois ont été offerts à des jeunes sous la protection de la jeunesse grâce au Plan.

« Depuis le début de la crise sanitaire, les gouvernements de proximité ont dû revoir leurs priorités et faire preuve d’agilité, entre autres au chapitre de la gestion de leurs ressources humaines, afin de continuer à répondre efficacement aux besoins de leur population. Aux élues et élus qui se demanderaient s’il est pertinent que leur municipalité participe au Plan municipal d’emplois cette année malgré le contexte actuel, je répondrais oui, absolument. C’est même plus nécessaire que jamais, alors que ces jeunes doivent relever des défis additionnels que peut entraîner pour eux la pandémie en matière d’éducation, d’accès au marché du travail et de support social. Ce n’est pas le moment de les laisser tomber !», ajoute Mme Roy.

Respect des règles sanitaires

Soulignons que, dans le contexte de la pandémie de la COVID-19, les jeunes accueillis dans le cadre du programme seront bien informés des règles sanitaires en vigueur avant même leur arrivée dans les milieux de travail, et ce, afin de pouvoir réaliser les tâches qui leur seront attribuées en toute sécurité.

Rappelons qu’en octobre dernier, l’UMQ a conclu un partenariat avec l’entreprise SIRCO afin de consolider son appui aux jeunes sous la protection de la jeunesse dans le cadre de son Plan municipal d’emplois. En vertu de ce partenariat d’une durée de trois ans, SIRCO versera annuellement 5 000 $ afin de rembourser certaines dépenses nécessaires afin que les jeunes occupent les emplois offerts par les municipalités dans le cadre du programme (transport, équipement, cours d’appoint, etc.). De plus, l’entreprise remettra annuellement une bourse d’études de 1 000 $ à une jeune ou à un jeune sous la protection de la jeunesse souhaitant poursuivre des études dans le domaine de la sécurité. 

Pour en connaître davantage sur le Plan municipal d’emplois, consultez le site Web de l’UMQ. Les municipalités intéressées à participer au programme cette année peuvent remplir le formulaire d’inscription disponible en ligne ou contacter Brigitte Béliveau, conseillère analyste en droit du travail et sécurité du travail, au 514 282-7700, poste 238, ou à bbeliveau@umq.qc.ca.

Métal du Golfe_VF
Facebook Twitter Reddit