Actualités Société Un temps d’arrêt pour penser au triste sort des personnes migrantes

Un temps d’arrêt pour penser au triste sort des personnes migrantes

Le Carrefour international bas-laurentien pour l’engagement social (CIBLES) profite de a Semaine du développement international a lieu cette année du 7 au 13 février 2021 pour poursuivre sa campagne de sensibilisation sur les enjeux humains des migrations et sur les injustices que vivent des millions de personnes migrantes dans le monde. 

Une situation, faut-il le rappeler, aggravée par la crise sanitaire. Pour ce faire, une bande dessinée imaginée par l’artiste Beatriz Carvalho sera lancée sur le web et exposée en grand format près de l’anneau glacé du parc Beauséjour du 7 au 13 février grâce à un partenariat avec la Ville de Rimouski. L’exposition se déplacera également dans plusieurs autres municipalités du Bas-Saint-Laurent au cours des prochaines semaines.



Personnes déracinées

Selon Samuel Huard, chargé de projets au CIBLES : « les difficultés immenses auxquelles faisaient déjà face les personnes déracinées, au Canada et à l’international, ont été exacerbées par la pandémie, qu’on parle de la difficulté de traverser les frontières, de la précarité économique, des abus reliés à l’emploi ou du difficile accès aux soins de santé et au système scolaire. En tant que citoyen.ne.s d’une ville qui accueille des personnes réfugiées, il nous apparaît d’autant plus crucial de parler de cette humanité commune que nous partageons et de construire des ponts plutôt que des murs. »


Pour la Ville de Rimouski, ce projet s’inscrit parfaitement dans ses orientations en tant que ville québécoise d’accueil des personnes réfugiées. « C’est grâce à de telles initiatives axées sur la sensibilisation auprès de la population que nous favorisons un milieu de vie accueillant et propice à l’intégration des personnes réfugiées. Je suis extrêmement fier de voir de nouvelles familles s’établir à Rimouski et il est important que celles-ci se sentent bienvenues et soutenues, en plus de pouvoir participer à ce type d’activité qui met en lumière leur apport culturel dans notre communauté », commente Marc Parent, maire de Rimouski.

Un concours et un Café-discussion



La population est invitée à réagir à la bande dessinée via un concours en ligne sur le site du CIBLES et à exprimer comment elle peut agir pour plus d’inclusion, d’égalité et de justice. Une carte-cadeau de 50 $ chez Les Libraires sera tirée au hasard parmi les personnes participantes.

(Photo: courtoisie)

Le CIBLES et le Cégep de Rimouski organisent également une discussion en ligne autour de la bande dessinée et des questions de migrations, de frontières et d’identité qu’elle soulève le 9 février 2021 à 15 h 30 sur la plateforme Zoom. Tous les détails pour s’inscrire se retrouvent sur la page de l’événement via la page Facebook du CIBLES.


Parcours inspirants

Au niveau national, la bande dessinée sera lancée en ligne en présence de l’artiste Beatriz Carvalho et de jeunes gens engagés et au parcours inspirant pour discuter de ce que les personnes migrantes apportent au monde le vendredi 12 février de 12h à 13h. Pour en savoir plus : www.aqoci.qc.ca/sdi-edition-2021/

Les activités du CIBLES entourant la Semaine du développement international au Bas-Saint-Laurent sont rendues possibles grâce à l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), à Affaires mondiales Canada, au programme d’éducation à la citoyenneté mondiale du Ministère des relations internationales du Québec (MRIF) et au programme Québec-Volontaire des Offices jeunesses internationaux du Québec (LOJIQ).


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×