Nouvelle de 17 h L'heure de la retraite a sonné pour Yves Potvin

L’heure de la retraite a sonné pour Yves Potvin

Un enseignant en éducation physique originaire de Rimouski qui a laissé sa marque sur tout le Québec, notamment dans le monde du soccer, prend sa retraite.

Il s’agit d’Yves Potvin, qui vient d’annoncer qu’il se retire sur le site Internet qu’il a créé et qui a mérité des prix pour ses qualités pédagogiques, la bande sportive EPS (éducation physique et à la santé). Il a précisé qu’il cesse ses activités professionnelles après 34 ans d’enseignement en raison d’un problème de santé, mais n’a pas indiqué lequel.



« Après avoir prêché toute ma vie en faveur de la santé des jeunes, il est paradoxal de devoir regarder la mienne décliner. Mon corps a du mal à me suivre et les bobos sortent de partout. Absent depuis plus de deux ans maintenant déjà, un retour à mon poste n’est plus envisageable », confie-t-il dans un magnifique texte dont on pourra prendre connaissance en cliquant sur ce lien.

Parcours


Le parcours de monsieur Potvin est des plus impressionnants. En voici les principaux jalons selon sa biographie publiée sur La bande sportive EPS.

Tout jeune, Yves Potvin s’adonne à la pratique du soccer — alors que cette discipline n’en est qu’à ses tout premiers balbutiements à Rimouski — et continue de le pratiquer pendant de nombreuses années. Pendant ses vacances estivales, il y occupe le poste de coordonnateur du soccer juvénile pendant sept saisons consécutives. Après l’obtention de son baccalauréat en éducation physique de l’Université de Montréal, il complète également un certificat en information et journalisme.




Journaliste

Au lendemain de ses études, il devient journaliste pendant quelques mois à l’hebdomadaire Le Rimouskois. Comme il rêvait d’abord d’enseigner, il s’en va dans la grande région montréalaise à la recherche d’un emploi. Il enseigne, depuis 34 ans, l’éducation physique et à la santé dans des écoles primaires de la Commission scolaire de Laval.

Dès ses débuts en enseignement, il s’est engagé dans divers projets comme la publication de deux ouvrages pédagogiques: « À vos marques! Pour des olympiades réussies » (publié aux Éditions Beauchemin, aussi distribué en France et en Suisse) et « LUNCH, jeu de poursuite » (Éditions du Phare / Mondia Éditeurs).

Il y a plusieurs années, il participait à un concours littéraire réservé aux membres de la centrale syndicale CEQ. Des 273 nouvelles en lice, 20 ont été retenues pour la publication du collectif Histoires d’écoles et de passions (VLB Éditeur), dont la sienne, « Subtiles vengeances. »

En août 1997, il créait La bande sportive E.P.S., site Web dans lequel il assume à la fois les fonctions de rédacteur, webmestre et illustrateur.

« Héros national »


En juin 1999, le Premier ministre canadien, Jean Chrétien, le qualifiait de « héros national de l’éducation » en lui attribuant un certificat d’honneur dans le cadre du concours du Prix du Premier ministre pour l’excellence dans l’enseignement.

Conférences

Il prononce à l’occasion des conférences et anime des ateliers de formation auprès de groupes d’éducateurs physiques, d’étudiants universitaires ou de parents d’élèves sur des thèmes portant sur l’enseignement ou la promotion de l’éducation physique et à la santé.

De 1998 à 2000, il a été le responsable du journal Triple-Saut de l’Association des éducatrices et éducateurs physiques enseignants de Laval-Laurentides-Lanaudière (AÉÉPELLL), en plus de signer des éditoriaux de Propulsion, le journal officiel de la Fédération des éducatrices et éducateurs physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ).

Premier prix

En mars 2000, son site La bande sportive E.P.S. a été choisi récipiendaire du Duc d’or, premier prix du concours Enseigner avec le Web lancé conjointement par l’Infobourg de l’éducation et Bell en automne 1999. Il est également archivé par Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) depuis janvier 2016 pour des fins de préservation du patrimoine et de recherche historique.

Depuis l’année 2001, Yves Potvin est le porte-parole du Comité d’action ÉPS, un regroupement de bénévoles qui militent, entre autres, en faveur d’une augmentation du temps alloué à l’enseignement de l’éducation physique et à la santé à l’école. De temps à autre, il est ainsi appelé à commenter le bilan de santé des jeunes du Québec et à parler d’éducation physique sur les ondes des différentes chaînes de télévision et de radio, et dans les quotidiens.

Yves Potvin est aussi un grand passionné de musique. (Photo: Facebook-Yves Potvin)

L’Association de soccer de Rimouski (Club Fury) a baptisé de son nom son tournoi amical de niveau récréatif. Yves Potvin est aussi un excellent musicien amateur. Sa fille, Marianne Gavin, vient de lancer son premier album.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×