Actualités Économie Une locataire traitée cavalièrement pour qu’elle quitte son logement

Une locataire traitée cavalièrement pour qu’elle quitte son logement

Une Rimouskoise dénonce le propriétaire du triplex qu’elle occupe, parce qu’il aurait posé des gestes inappropriés pour lui faire quitter son logement.

« Quand ton proprio veut que tu partes parce que tu payes 385$ ton 4 ½, ben…il enlève ton escalier sans préavis. Ce matin, il y avait des murs, des fenêtres « pis » un escalier sur le solarium avant. Le tout est dans le containeur qui bloque notre accès au stationnement. Pour les sceptiques qui trouvent que la bâtisse a l’air « abandonnée », nous sommes deux logements du triplex qui sont occupés », a écrit Marianne L. sur sa page Facebook.



Pénurie

Cet incident vient bien démontrer le genre d’impacts que peut avoir la pénurie de logements à Rimouski. Le journal le soir a publié plusieurs textes à ce sujet au cours des dernières semaines.


Le parti politique Québec Solidaire, second groupe d’opposition à l’Assemblée nationale, s’intéresse au dossier, précisant qu’un cas similaire s’est produit à Montréal, récemment.

Les dernières statistiques de la Société canadienne d’hypothèque et de logement indiquent que le taux d’inoccupation est de moins de 1%, ce qui signifie que 99% des logements sont occupés. « C’est le plus bas taux en 11 ans pour la ville de Rimouski et il est encore plus bas pour les logements familiaux de trois chambres à coucher et plus », soulignait le coordonnateur du Comité logement Rimouski-Neigette, Guy Labonté, hier. 




Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×