Actualités Politique Gilbert Pigeon quittera la mairie de Saint-Eugène après 38 ans de carrière...

Gilbert Pigeon quittera la mairie de Saint-Eugène après 38 ans de carrière politique

Un monument de la politique municipale régionale, le maire de Saint-Eugène, Gilbert Pigeon, confirme qu’il ne sera pas candidat lors des élections de novembre prochain.

Monsieur Pigeon a été une première fois élu comme conseiller municipal en 1983, avant de se présenter à la mairie et de l’emporter lors des élections suivantes. Un parcours de 38 ans se terminera l’automne prochain.



« Je n’y vais pas. J’ai bien réfléchi. J’ai investi beaucoup d’énergie pendant tout ce temps, mais j’ai senti que le dernier mandat m’a tiré du jus pas mal. Je pense que ça suffit. J’ai fait ma part. J’ai aussi eu quelques problèmes de santé. J’ai été opéré pour le cœur. J’ai moins d’énergie que j’en avais. Il faut que je pense à moi et que je pense à ma famille », explique-t-il.

Indépendant


« Et même à ça, j’ai encore le goût de faire avancer les dossiers. Je suis fier du travail accompli. On a fait de belles réalisations. Je pense notamment à une grande bataille : celle de l’asphaltage de la route du 4e rang, au dossier de l’assainissement des eaux en 1997 (un projet de près de 2 M$ pour une population de 400 personnes), à l’aménagement du parc municipal avec une passerelle au-dessus de la rivière, au fait que malgré notre petite taille, nous sommes demeurés indépendants. Nous avons conservé notre école, notre dépanneur, notre station-service. Nous avons fait du développement résidentiel et nous en faisons encore. Nous avons une zone industrielle et nous devons l’agrandir. On possède toute notre machinerie », souligne fièrement monsieur Pigeon.

Pas de regrets



« Je n’ai pas de regrets. Ça valait la peine. Je pense que j’ai aidé à faire avancer la municipalité. Peut-être que quelqu’un d’autre l’aurait fait autrement, mais je pense que j’ai aidé à faire avancer notre municipalité. Mais ça affecte la famille de mettre autant d’énergie. Je veux remercier toute ma famille et ma conjointe, Rachel Rioux, pour leur appui indéfectible », renchérit Gilbert Pigeon.

Celui-ci a surpassé l’implication de simple maire pour agir aussi comme préfet de la MRC Rimouski-Neigette, comme président de la Commission de l’énergie et des ressources naturelles du Québec et au sein de la Fédération québécoise des municipalités.


« J’ai agi. J’ai fait mon possible. J’ai mis 150%. J’ai rencontré des personnes exceptionnelles, dont des personnes qui sont décédées avec lesquelles j’ai eu des relations privilégiées. Je me suis fait des amis. Je pense en premier lieu à feu Valois Doucet (ancien maire du Bic), à l’ancien maire de Sainte-Blandine et ancien préfet Daniel Côté et à l’ancien maire de Saint-Fabien, François Beauchesne. Là aussi, en quittant la mairie, j’aurai des deuils à faire. On se crée un cercle d’amitié très important dans la vie. C’est ce qu’il y a de beau à faire de la politique municipale », affirme Gilbert Pigeon.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×