COVID-19 Québec ne veut pas de relâchement pendant la Semaine de relâche

Québec ne veut pas de relâchement pendant la Semaine de relâche

La vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, a confirmé cette semaine qu’une présence policière accrue est prévue partout au Québec pendant la Semaine de relâche, soit du 26 février au 7 mars.

« En plus de continuer de s’assurer du respect du couvre-feu, les policiers concentreront notamment leurs efforts de surveillance sur les lieux de villégiature et chalets de location, où il est interdit de se rassembler en plusieurs bulles familiales ou entre amis. En ces lieux, tout comme dans les résidences privées, les contrevenants s’exposent à des amendes de 1 000 $ à 6 000 $ en cas de non-respect des règles sanitaires établies. Madame Guilbault a également souligné que les forces policières conjugueront leurs efforts pour protéger les régions en zone orange », indique un communiqué du cabinet de la ministre.



Pas de relâchement

« La Semaine de relâche n’est pas une semaine de relâchement. J’invite nos citoyens à profiter de cette période pour prendre l’air et passer de bons moments, tout en respectant les règles sanitaires. Je remercie une fois de plus nos policiers, qui font un excellent travail depuis le tout début de la pandémie afin de faire respecter les consignes sur tout notre territoire », déclare madame Guilbault.


La vice-première ministre Geneviève Guilbault. (Photo: capture d’écran Facebook)

Résumé des mesures qui seront déployées entre le 26 février et le 7 mars :

  • Présence policière accrue afin d’assurer le respect des règles sanitaires de base, notamment dans :
    • les lieux de villégiature;
    • les relais dans les sentiers de motoneiges et de véhicules hors route;
    • les parcs;
    • les patinoires;
    • les lieux extérieurs.
  • Augmentation des visites dans les centres commerciaux et les commerces avec entrées extérieures afin de veiller à ce que les consignes pour les entreprises soient respectées :
    • affichage et respect de la capacité d’accueil maximale;
    • contrôle de l’achalandage
    • règles de distanciation sociale.
  • Visites dans les restaurants en zone orange afin de s’assurer du respect des dispositions sanitaires en vigueur, notamment :
    • la tenue d’un registre des clients;
    • la limitation du nombre d’adultes à 2 par table;
    • l’interdiction pour un résident d’une zone rouge de se trouver dans un restaurant situé en zone orange.
  • Attention particulière portée aux rassemblements dans les résidences privées et les lieux publics.
  • Différentes mesures, y compris des contrôles routiers, pourront être déployées pour veiller au respect du couvre-feu, dans les régions en zone rouge de 20 h à 5 h, et en zone orange de 21 h 30 à 5 h.
  • Déplacements interrégionaux non recommandés.
  • Des efforts particuliers seront consentis afin de protéger les régions en zone orange, notamment le Bas-Saint-Laurent, la Côte-Nord et le Saguenay-Lac-Saint-Jean.




Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×