Nouvelle de 18 h Des citoyens se plaignent du manque d’entretien de la patinoire de Rimouski-Est

Des citoyens se plaignent du manque d’entretien de la patinoire de Rimouski-Est

Certains prennent la relève du Service des loisirs

Un citoyen actif et grand-père de Rimouski-Est, René Larrivée, se plaint, au nom de plusieurs résidents de son secteur, du mauvais entretien de la patinoire extérieure du Centre communautaire Adhémar Saint-Laurent, dans le district Rimouski-Est.

« Ça a bien été depuis le début de l’hiver, pendant un certain temps. On a commencé dans le bon temps. On avait quelqu’un pour s’en occuper pour l’hiver, mais le Service des loisirs a perdu son employé en cours de saison. C’était ouvert le soir, on suivait les recommandations de la Santé publique et tout allait bien, mais aujourd’hui, si on regarde le site Internet de la Ville, la patinoire est fermée, sans autre explication. Depuis au moins trois semaines que ça ne fonctionne plus », témoigne monsieur Larrivée.



Un bénévole a pris les choses en main

« Depuis les dernières tempêtes, il n’y a plus d’entretien. Le stationnement du centre communautaire est accessible, mais les environs sont délaissés. Pour la patinoire, il n’y a plus rien qui se passe. En fin de semaine dernière, un bénévole a apporté sa souffleuse sur les lieux et à déneigé la patinoire pour que les enfants puissent en profiter. Hier après-midi, il y a des gens qui arrivaient à en profiter. Il y avait aussi des adultes qui patinaient », raconte René Larrivée.


« On n’a pas accès aux grattes et on serait quelques bénévoles prêts à nous occuper de la patinoire. Le centre communautaire a une belle souffleuse et si on voulait bien nous la prêter, ça réglerait une partie du problème, car plusieurs personnes sont prêtes à le faire », ajoute-t-il.

(Photo: courtoisie, René Larrivée)

Attentes



Monsieur Larrivée précise quelles sont ses attentes.

« La Semaine de la relâche s’en vient. Au moins, si on pouvait déneiger la patinoire et ses environs. On nous avait installé des tables à pique-nique à l’extérieur près de la patinoire, pour éviter qu’on entre en raison des mesures sanitaires. Ces tables étaient ensevelies sous la neige lors de ma dernière visite. Ça servait à nous permettre de mettre nos patins à l’extérieur. Je ne peux pas croire qu’on est incapable de trouver quelqu’un, car ça me semble bien payé à 20 $ de l’heure pour s’occuper de la patinoire. Mais il n’y a plus personne pour s’occuper de Rimouski-Est. Ce sont des lacunes du côté du Service des loisirs. Pour lui, ça semble plus facile de dire que c’est fermé », conclut-il.


Il y a de la demande, soutient monsieur Larrivée… quand la patinoire est dégagée.

(Photo: courtoisie, René Larrivée)

Solution

La conseillère du district, Cécilia Michaud, est consciente du problème.

« C’est bien vrai! On est en train de travailler sur le problème. Après la blessure de notre employé qui a dû quitter son poste, ce sont des employés municipaux de la marina qui ont pris la relève provisoirement. Mais à la marina, on se prépare à la réouverture et on manque de temps. Il y a eu au moins une semaine sans entretien, mais il y a des choses qui se faisaient malgré tout. On est en train de travailler en fonction solution et notre objectif est de régler ça pour la Semaine de relâche, même avant. Ça presse, c’est pour hier! »

Il y a aussi un beau sentier pédestre dans les environs du centre communautaire que les gens utiliseraient volontiers davantage s’il était plus accessible, note aussi monsieur Larrivée.

(Photo: courtoisie, René Larrivée)


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×