Actualités Politique Lutter contre les discours haineux en ligne

Lutter contre les discours haineux en ligne

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) a rencontré aujourd’hui le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault, en vue du dépôt prochain du projet de loi fédéral visant à lutter contre les discours haineux en ligne.

Pour l’UMQ, il est primordial de responsabiliser davantage les géants du web pour protéger non seulement les élus municipaux, mais aussi l’ensemble des usagers, partout au pays. Ainsi, les plateformes numériques pourraient, par exemple, établir un mécanisme clair et transparent pour porter plainte et améliorer leur capacité de réaction pour retirer du contenu sensible dans des délais raisonnables.

«Le projet de loi du gouvernement fédéral est très attendu par le milieu municipal. C’est une occasion de dire aux géants du web qu’on ne peut pas laisser passer des menaces, des propos injurieux et intimidants, qui peuvent porter atteinte à la dignité de la personne. Il faut mieux encadrer, et surtout, déterminer des balises pour les grandes plateformes à l’effet que, dans une société démocratique comme la nôtre, certains propos passent et d’autres propos ne passent pas. Je remercie le ministre pour son travail sur cette importante question, et lui apporte tout mon soutien», déclare la présidente de l’UMQ, Suzanne Roy.
250 résolutions de municipalités
En guise d’appui, l’Union a profité de l’occasion pour déposer virtuellement au ministre plus de 250 résolutions adoptées par des conseils municipaux depuis janvier dernier dans le cadre de sa campagne « La démocratie dans le respect, par respect pour la démocratie ».
«Le taux d’adhésion à la campagne de l’UMQ est fort et engageant. Notre campagne rayonne dans toutes les régions et au-delà même du Québec. Et ça continue! Pour les élues et élus municipaux, le message est clair. Le respect est un élément fondamental d’une société démocratique qui exige à son tour la reconnaissance fondamentale de grandes libertés, dont notamment la liberté d’expression. Il faut échanger et débattre dans le respect, sans quoi, c’est l’engagement politique et citoyen qui en payera le prix», a conclu premier vice-président de l’UMQ et maire de Gaspé, Daniel Côté.
La campagne se poursuit
Rappelons que cette campagne, lancée par l’UMQ le 18 janvier dernier, se poursuivra au cours des prochaines semaines et mois. Comprenant plus d’une dizaine de mesures de sensibilisation et d’accompagnement auprès des municipalités et du grand public, elle a pour objectif de donner le goût aux gens de se présenter en politique et de s’investir dans la sphère publique. Pour l’Union, cela passe par la valorisation de la démocratie municipale et la consolidation du lien de confiance qui unit les citoyennes et citoyens à leurs institutions démocratiques.




Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×