Actualités Faits divers Trafic de cocaïne : un individu arrêté le 7 février reporte encore...

Trafic de cocaïne : un individu arrêté le 7 février reporte encore son enquête sur remise en liberté

Un des deux individus de la région arrêtés le 7 février lors d’une opération visant à contrer le trafic de stupéfiants, Dave Gauthier-Trépanier, 51 ans, de Trinité-des-Monts, était de retour en Cour lundi au palais de justice de Mont-Joli pour son enquête sur remise en liberté.

Il a comparu en direct du centre de détention de Rimouski. Son dossier a été reporté au même stade au 29 mars. « L’option d’un centre de thérapie ne sera pas applicable en raison des limitations physiques de mon client », indique son avocate, Me Maryse Beaulieu.



Le dossier a donc été reporté au 29 mars à Rimouski pour l’enquête sur remise en liberté et l’orientation et déclaration.

Une importante opération


La Division des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec à Rimouski, en collaboration avec l’Escouade nationale de répression du crime organisé (ENRCO) et du poste de la MRC de Rimouski-Neigette a effectué plusieurs perquisitions en matière de stupéfiants, le dimanche 7 février.

Les perquisitions se sont déroulées dans une résidence située sur la rue Principale dans la municipalité de Trinité-des-Monts, ainsi que dans un immeuble à logements de l’avenue Léonidas Sud à Rimouski. 



Lors de l’opération, trois hommes et une femme ont été arrêtés, dont Guillaume Tremblay et Dave Gauthier-Trépanier, ainsi que Stéphane Constantineau, 44 ans, de Saint-Jean-sur-Richelieu. Ce dernier a été arrêté sur l’autoroute 20 dans le secteur de Drummondville. Les procédures judiciaires se tiennent à Drummondville dans son cas.

Possession de cocaïne dans le but de trafic


Les trois hommes ont comparu une première fois le lendemain de leur arrestation aux palais de justice de Rimouski et de Drummondville afin de répondre à des chefs d’accusation de possession en vue de trafic de cocaïne. La femme de 30 ans a été remise en liberté en attendant la suite des procédures.

Guillaume Tremblay remis en liberté

Le ministère public a accepté la remise en liberté sous condition de Guillaume Tremblay, 42 ans, de Rimouski, le 10 février, trois jours après son arrestation. Tremblay a été remis en liberté grâce au versement d’une caution de 1 000 $ avec dépôt et de 5 000 $ son dépôt de son père. L’accusé devra également prendre rendez-vous avec l’Estran dans un délai de trois jours pour une évaluation en toxicomanie et en fournir la preuve. Il reviendra en cour le 29 mars à Rimouski pour son orientation et déclaration.

Un kilo de cocaïne saisi

Le porte-parole policier précise que les policiers ont saisi plus d’un kilo de cocaïne, une importante somme d’argent comptant, deux armes à feu, quatre armes à air comprimé, du matériel servant à la vente de stupéfiants ainsi que trois véhicules comme bien infractionnels.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×