COVID-19 Rimouski et Mont-Joli témoignent de leur solidarité

Rimouski et Mont-Joli témoignent de leur solidarité

La Ville de Rimouski place ses drapeaux en berne à l’occasion de la Journée de commémoration nationale en mémoire des victimes de la COVID-19.

« Aujourd’hui, nous souhaitons témoigner tout notre soutien envers les proches des victimes de la COVID-19. C’est aussi une occasion de souligner le travail et l’engagement indéfectibles des personnes qui vont quotidiennement au front pour combattre la pandémie dans les hôpitaux et dans de nombreux autres services essentiels. Depuis maintenant un an, la COVID-19 a complètement bouleversé nos vies, nos habitudes et notre quotidien. Nous voulons également remercier les citoyennes et citoyens dont les efforts pour limiter la propagation du virus et faire preuve d’adaptabilité portent leurs fruits. Nous voyons la lumière au bout du tunnel avec la vaccination qui se poursuit. Gardons espoir et continuons à travailler ensemble pour une ville en santé », déclare le maire, Marc Parent.



Rappelons que toute la population est invitée à observer une minute de silence à 13 h. Les drapeaux seront en berne jusqu’au vendredi 12 mars.

On peut prendre connaissance d’une déclaration plus complète de monsieur Parent dans une capsule vidéo, en cliquant ici.


Mont-Joli

Pour souligner la journée de commémoration nationale en mémoire des victimes de la COVID-19, ce jeudi 11 mars, la Ville de Mont-Joli a aussi mis ses drapeaux en berne.



À 13 h, les Mont-Joliens et les Mont-Joliennes sont invités à répondre à l’appel du gouvernement du Québec en observant une minute de silence.

« Ce devoir de mémoire est nécessaire pour rendre hommage aux victimes de la COVID-19 , à leurs familles et à leurs proches. Mes premières pensées vont vers eux ainsi qu’à tous ceux et celles qui sont aux premières loges pour lutter contre la pandémie », souligne le maire de la Ville de Mont-Joli,  Martin Soucy.


Au Bas-Saint-Laurent, trente personnes ont perdu la vie des suites de la COVID. Dans l’ensemble du Québec, on déplore plus de 10 000 victimes. « On se souviendra longtemps de cette dernière année qui aura chamboulé nos vies et fait naître dans la foulée des élans de solidarité et de résilience insoupçonnés. C’est aussi cette solidarité qui nous permettra, un jour pas si lointain, d’en voir la fin », conclut le maire de Mont-Joli, sur une note d’espoir.

Le maire de Mont-Joli, Martin Soucy. (Photo: courtoisie, Ville de Mont-Joli)


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×