Actualités Économie Les producteurs d’érable sont enthousiastes pour la saison des sucres

Les producteurs d’érable sont enthousiastes pour la saison des sucres

Les températures qui s’élèvent au-dessus du point de congélation le jour et descendent sous zéro la nuit permettent enfin aux quelque 11 300 acériculteurs du Québec de récolter l’eau d’érable.

Le temps des sucres est donc enfin débuté dans le Sud de la province et ne saurait tarder dans l’Est. Cette période, qui marque le printemps au Québec, devrait se poursuivre jusqu’à la fin avril dans l’ensemble des régions.



« Les Producteurs et productrices acéricoles du Québec (PPAQ) profitent avec enthousiasme de l’occasion pour présenter un portrait économique qui démontre que le sirop d’érable est aujourd’hui une industrie en pleine ébullition. Le sirop d’érable, produit emblématique de la culture québécoise, a connu une année de production record en 2020, soit 175 millions de livres, en grande partie attribuable aux conditions météorologiques favorables », mentionne un communiqué de l’organisme.

Le Québec a fourni 73 % de la production mondiale de sirop d’érable en 2020. L’industrie a d’ailleurs connu une hausse de 14 % des ventes et de 22 % des exportations par rapport à 2019. En tout, ce sont 90 % des 131 millions de livres de sirop d’érable exportées par le Canada qui proviennent des régions acéricoles québécoises.


500 entreprises

Au Bas-Saint-Laurent seulement, plus de 500 entreprises acéricoles ont participé à la production de 2020, qui totalise une valeur dépassant les 90 millions de dollars. La région a d’ailleurs fait plus de 9 millions d’entailles au cours de la saison. Un portrait économique qui met la table pour 2021 La tradition veut habituellement que les PPAQ procèdent à l’entaillage officiel d’un érable pour marquer le début de la saison. Cette année, nous réinventons le rituel en publiant plutôt notre bilan économique et en lançant la vidéo « Un érable à la fois » pour mettre en lumière le travail des hommes et des femmes qui portent l’acériculture avec passion.



« Nous espérons connaître une année tout aussi exceptionnelle en 2021, en espérant que les cabanes à sucre de type restauration ne soient pas en reste. En effet, la pandémie a frappé ce secteur de l’industrie au cœur même du pic saisonnier l’an dernier et ces cabanes, nos ambassadrices de l’érable, se sont retrouvées démunies face à la fermeture de leurs portes. Cette année, elles auront accès au site macabanealamaison.com pour commercialiser leurs produits et nous espérons que ce mouvement de solidarité leur permettra de passer au travers de la crise », mentionne le regroupement.

 Ventes doublées


« En 10 ans, nos ventes annuelles de sirop d’érable ont plus que doublé, passant de 68,2 millions de livres en 2011 à plus de 144 millions en 2020. L’année dernière, nous avons vu une hausse de 14 % de nos ventes par rapport à 2019. Nous sommes fiers de voir que la vision et la volonté des PPAQ contribuent à l’essor de notre industrie », fait valoir Simon Trépanier, directeur général des PPAQ.

« Dans les érablières, nos producteurs et productrices travaillent déjà depuis le début de l’hiver pour entailler leurs érables. En tout, ce sont près de 50 millions d’entailles qui ont été réalisées par les hommes, femmes et familles qui composent nos 7 400 entreprises acéricoles du Québec. Nous sommes fin prêts pour la saison 2021 et nous souhaitons que la récolte soit généreuse ! », estime Serge Beaulieu, président des PPAQ

Le regroupement

Les Producteurs et productrices acéricoles du Québec (PPAQ) ont pour mission d’assurer la promotion des intérêts des acériculteurs et acéricultrices du Québec et de développer le plein potentiel de production et de ventes des produits d’érable du Québec, tout en respectant les règles de développement durable.

Ils représentent 11 300 producteurs et productrices et 7 400 entreprises acéricoles dont la qualité du travail permet au Québec d’assurer en moyenne, et annuellement, 72 % de la production mondiale de sirop d’érable. Les PPAQ sont fiers de valoriser la marque Érable du Québec en plus de coordonner les efforts de mise en marché et de promotion des produits d’érable du Canada à l’international au nom de l’industrie canadienne de l’érable. Les PPAQ orientent et animent également le Réseau international de recherches et d’innovation sur l’érable.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×