Actualités Éducation Des étudiants en photographie offrent leurs œuvres au public

Des étudiants en photographie offrent leurs œuvres au public

La cohorte des finissants du programme Photographie du Cégep de Matane, forte de 27 personnes, invite la population à prendre part à la campagne de sociofinancement qui se tiendra pendant un mois sur la plateforme La Ruche  afin de récolter des fonds pour la production d’un catalogue d’exposition de 150 pages.

Les contributeurs intéressés auront la chance de pouvoir profiter, sur ce site, d’une panoplie d’offres variées en lien avec la photographie. Les étudiants espèrent réunir la somme de 3 000 $ d’ici à la mi-avril. Déjà 20 % de l’objectif a été atteint.



Des étudiants motivés

En pleine préparation de l’exposition « Osmose », qui présentera une sélection des plus belles images des 27 finissantes et finissants du programme, les étudiants de 3e année se sont réunis dans plusieurs comités pour développer ce projet de fin d’études, lancé dans le cadre de certains de leurs cours.


Chaque groupe a déployé toute sa créativité pour offrir des prestations originales aux contributeurs de cette campagne de sociofinancement. Son objectif est la conservation d’une trace indélébile de leur passage au cégep à travers l’impression du traditionnel catalogue d’exposition. Cette dernière est prévue au complexe culturel Joseph-Rouleau de Matane du 14 mai au 12 juin.

« Ce projet nous tient vraiment à cœur. C’est le point culminant de nos années d’études au Cégep de Matane. En plus d’agir comme une carte de visite professionnelle, ce catalogue démontre tout notre savoir-faire à la veille de notre arrivée dans le monde du travail. C’est ce qui ouvre la voie à notre carrière professionnelle qui débutera sous peu », commente l’étudiante Justine Labranche, membre du comité ayant encadré l’organisation de cette campagne de financement participatif. Rendue nécessaire par le contexte sanitaire, cette nouvelle méthode permettra aussi de rejoindre des contributeurs en France, d’où sont originaires plusieurs membres du programme. « La plupart des étudiants ressentent une certaine fébrilité et espèrent que la réponse du public sera positive », ajoute Justine.



Des prestations variées 

Si les contributeurs pourront se contenter d’un simple don, ils auront surtout la possibilité de choisir parmi une liste de différents services comme des cours en ligne de retouche et traitement numérique, des cours d’initiation à la photographie ou encore de développement argentique. Des impressions de grande qualité, parmi un choix de 25 images, seront aussi proposées, ainsi que des prises de vue sur le bord du fleuve, pour des entreprises et des particuliers.


Parmi d’autres prestations inédites, toutes bien définies sur La Ruche, la réservation et livraison par la poste du catalogue des finissants sera aussi offerte, tout comme l’envoi d’un autocollant à l’effigie de la cohorte et d’un fanzine aux couleurs du programme, petite publication artisanale en format de poche dédiée aux arts. Les entrepreneurs qui souhaiteraient voir figurer leur logo dans le catalogue peuvent aussi contacter directement, pour une commandite, l’étudiante Laurence Diorflar, en écrivant à l’adresse l.diorflar@gmail.com

Pour découvrir tous les détails de cette campagne innovante à ne pas manquer, propulsée par deux enseignantes et un groupe passionné d’étudiants, on se rend sur le lien suivant.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×