Nouvelle de 17 h « Ce n’est pas un événement isolé » - Serge Beausoleil

« Ce n’est pas un événement isolé » – Serge Beausoleil

L’entraineur-chef de l’Océanic revient sur son expulsion lors du match de dimanche

Les joueurs de l’Océanic ont obtenu congé, lundi, au lendemain de leurs deux victoires remportées en 24 heures dans l’environnement protégé du Colisée Desjardins de Victoriaville.

C’est donc sur une bonne lancée qu’ils vont jouer leur prochain match, mardi soir, face aux Tigres.  



Par contre, Serge Beausoleil a dû revenir sur son expulsion en deuxième période, dimanche, lors de sa rencontre virtuelle avec les journalistes, lundi midi. Il s’attend à avoir des nouvelles de la ligue dans les prochaines heures. 

« Il va y avoir un suivi, c’est certain. De part et d’autre, on a besoin de se donner des explications et de pouvoir communiquer là-dessus. Ce n’est pas un événement isolé. Il y a une progression dans les événements. Je sais que j’ai le sang chaud derrière le banc. Mais, quand le gars met de l’huile sur le feu (…) la corde devient plus courte », a-t-il expliqué.


Samuel Bernier et Simon Tartre ont été les deux officiels en charge pour les trois premières parties de l’actuel environnement protégé à Victoriaville. (Photo : Denis Morin / LHJMQ)

L’entraineur-chef a dit comprendre que le contexte des bulles fait en sorte que la disponibilité des arbitres peut être limitée. « Dans ce cas-ci, on a retrouvé très rapidement des arbitres avec qui j’ai eu maille à partir dans un match contre Drummondville où ce n’était pas chic. C’était la même nature de mécontentement. Je ne nie pas les pénalités qu’on a, je dis juste qu’on mérite plus d’avantages numériques. Dans le match contre Victoriaville (samedi), il y a un arbitre qui m’a dit, lors de deux cinglages de Shawn Element en fin de match, qu’il lui avait donné des avertissements. Je lui ai dit comment ça, on donne des avertissements pour coup de bâton. Ce sont des gestes qu’on ne veut pas voir », a-t-il poursuivi.

Face aux Tigres



L’Océanic retrouvera les Tigres qu’il a battus 5-3 samedi. Il tentera de remporter un troisième match de suite. 

« On a perdu plus de parties qu’on a gagné cette année, mais depuis Noël, je dirais qu’à chaque match, on se rapproche d’un objectif collectif. Il n’y a pas de match parfait, mais on évite de tomber trop bas même si on accumule trois ou quatre défaites.  On avance avec notre groupe de jeunes et nos solides vétérans, comme D’Amours, Ouellet et Soucy. Ils évitent que tout le groupe s’en ressente trop négativement ou trop positivement parce que dans les deux cas, il peut y avoir des effets non souhaitables. Les deux derniers matchs font juste corroborer la progression qu’on sentait. »


Mondial des moins de 18 ans

La Fédération internationale de hockey sur glace maintient la présentation de son championnat mondial des moins de 18 ans qui se tiendra du 26 avril au 6 mai prochain à Frisco et Plano, dans l’état américain du Texas. Zachary Bolduc et, possiblement Tyson Hinds, pourrait être dans la mire de l’équipe canadienne. 

« Je n’ai pas eu de demande d’Équipe Canada. Historiquement, ce tournoi-là, en temps normaux, regroupe des joueurs qui sont exclus ou qui ont terminé leurs séries. Ça devrait être la même chose cette année. Pour avoir parlé à certains dirigeants du circuit, je ne crois pas que des formations laissent aller leurs meilleurs joueurs pour un tournoi international alors que la saison n’est pas terminée. Et, je pense que la LHJMQ partage ce point de vue. »

Environnement protégé

La ligue a annoncé que les villes de Baie-Comeau, Rouyn-Noranda, Sherbrooke et Victoriaville recevront la dernière séquence d’environnements protégés de la saison régulière, du 31 mars au 2 avril. À chaque endroit, les trois équipes réunies joueront une partie contre les deux autres. Le partage des équipes et le calendrier seront connus dans les prochains jours. 


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×