Nouvelle de 19 h Deux récompenses pour la cinéaste louperivoise Annie St-Pierre

Deux récompenses pour la cinéaste louperivoise Annie St-Pierre

La cinéaste Annie St-Pierre, originaire de Rivière-du-Loup, obtient deux récompenses au prestigieux festival SXSW qui a pris fin le 20 mars à Austin au Texas avec son court métrage Les grandes claques (Like The Ones I Used To Know).

Le film obtient une mention spéciale du jury pour meilleure réalisation dans la catégorie court métrage de fiction et une mention spéciale du jury, Prix Mailchimp Support the Shorts. Rappelons que le film a été présenté en première mondiale le 28 janvier dernier à Sundance et sera présenté prochainement aux Aspen Shortsfest (du 6 au 11 avril) et Florida Film Festival (du 9 au 22 avril).



Solidarité entre parents et enfants

À travers le regard d’une jeune protagoniste (Lilou Roy-Lanouette) et de son père Denis (Steve Laplante), le film présente avec sensibilité et humour les difficultés et les choix qu’imposent la solidarité entre parent et enfant. 24 décembre 1983, 22 h 50; Julie et ses cousins ont mangé trop de sucré, le Père Noël est en retard et Denis, seul dans sa voiture, angoisse à l’idée de remettre les pieds dans la maison de son ex-belle-famille pour venir chercher ses enfants. Les grandes claquesunit père et fille dans un double « coming of age » aussi grinçant que poétique.


« C’est stimulant et relaxant à la fois de voir son travail reconnu par une sélection dans un grand festival. Ça m’ouvre plein de portes au sein de la communauté internationale du cinéma indépendant », commente la cinéaste originaire de Saint-Pascal et ayant grandi à Rivière-du-Loup.

La cinéaste avait ce film depuis longtemps dans ses tiroirs. « J’ai été encouragé par les filles de Colonelle film à aller de l’avant », précise-t-elle.



Une belle feuille de route

Annie St-Pierre a écrit et réalisé plusieurs films dont Migration amoureuse (2007), récipiendaire du prix du Meilleur espoir documentaire Pierre Perreault et le long métrage Fermières (2013) présenté aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) et largement diffusé en salles à travers le Québec. Annie collabore également en tant que conseillère à la scénarisation, directrice de casting, actrice ou productrice avec des réalisateurs qui l’inspirent, dont Matthew Rankin, Denis Côté et Monia Chokri.


« Je suis partie de Rivière-du-Loup à 17 ans pour aller étudier en cinéma. Je reviens le plus souvent possible dans la région où je compte encore plusieurs parents et amis, dont mon père qui est toujours à Saint-Pascal.  J’ai toujours aimé raconter des histoires. C’est en travaillant dans un vidéoclub de Rivière-du-Loup que j’ai affiné ma culture cinématographique. Le propriétaire, Daniel Pomerleau, ne faisait pas venir seulement des « blockbuster ». On avait des films sous-titrés provenant de plusieurs pays ».

Bande annonce : https://vimeo.com/493405484


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×