Actualités Politique Le député fédéral s’inquiète pour l’avenir des pêches

Le député fédéral s’inquiète pour l’avenir des pêches

En raison du mauvais état des installations portuaires

 Le député de RimouskiNeigette – Témiscouata – Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, interpelle la ministre régionale Diane Lebouthillier pour en avoir le cœur net quant aux conséquences désastreuses que la « négligence chronique » de son gouvernement pour les infrastructures portuaires pourrait avoir sur les crabiers du Bas-Saint-Laurent, de la Côte-Nord et de la Gaspésie.

Monsieur Blanchette-Joncas en prend pour exemple l’incertitude liée au sort réservé par le gouvernement libéral de Justin Trudeau au port de Cap-aux-Meules, dans l’archipel des Îles-de-la-Madeleine.



« Je veux savoir si la ministre réalise ce que fait présentement son gouvernement, parce que selon moi, elle s’en fait passer une « petite vite » dans son propre comté! Le fédéral laisse dépérir le port de Cap-aux-Meules aux Îles et tous les pêcheurs pourraient perdre gros par son aveuglement! », fustige le député du Bloc Québécois.

Maxime Blanchette-Joncas rappelle l’importance stratégique de cette infrastructure qui est fondamentale pour l’économie des pêches aux Îles-de-la-Madeleine et qu’il constitue aussi et surtout d’une bouée de sûreté pour les gens qui sont sur la mer si celle-ci se déchaîne.


Dépassée par les événements

« On ne peut pas laisser le gouvernement fédéral abandonner Cap-aux-Meules, sinon, plus tôt que tard, ce seront la Gaspésie, le Bas-Saint-Laurent et la Côte-Nord qui passeront à la cale et il sera trop tard! Madame Lebouthillier est dépassée par les événements et elle ne comprend plus ce qui se passe chez elle. La preuve : elle met en cause son collègue le ministre des Transports pour l’insensibilité qu’elle projette chez elle. C’est désolant et avec mes collègues concernés par le dossier, nous allons agir! », poursuit Maxime Blanchette-Joncas.




Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×