Actualités Société Deux citoyens demandent que le complexe sportif Guillaume-Leblanc devienne le complexe Charles-Albert

Deux citoyens demandent que le complexe sportif Guillaume-Leblanc devienne le complexe Charles-Albert

Deux citoyens rimouskois bien connus, Normand Brisson et Michel Francoeur, ont déposé un dossier au comité de toponymie de la Ville de Rimouski, hier, pour que la mémoire du regretté Charles Albert, décédé accidentellement en juillet 2017, soit honorée définitivement.

« Le bien fondé de notre demande s’appuie sur les qualités et les qualificatifs que nous avons dépeint de Charles Albert, dans le document présenté au comité (voir plus bas). C’est pourquoi nous demandons rien de moins qu’un changement de nom attribué au complexe sportif qui porte présentement le nom de Guillaume Leblanc », affirme Michel Francoeur.



« Pour amorcer notre démarche, nous avons rencontré Madame Shirley Fortier, épouse de Charles pour obtenir son autorisation. Des rencontres avec quelques membres de la Famille Albert, dont Germain et Jacques ont suivi », souligne Michel Francooeur.

« Par la suite, ce fut l’imposante cueillette d’informations qui nous a permis de décrire ce grand rimouskois, sous quatre grandes facettes de sa vie, dans le document présenté au comité de toponymie. On parle de Charles Albert : l’homme d’affaires bâtisseur, le mentor visionnaire, le philanthrope et finalement le grand sportif », mentionne Normand Brisson.


La vidéo ci-jointe qui a été présentée au comité de toponymie a été préparée par le réalisateur de télévision Frédéric Fournier. Le document montre monsieur Albert dans ses multiples implications professionnelles et sociales.

« Bien que Charles Albert ait excellé dans différentes sphères d’activités (économiques, relève entrepreneuriale, humanitaires, sociales, communautaires et sportives), il y avait bien souvent une ligne directrice qui dictait ses implications : L’Aide à la jeunesse! », soutiennent les deux citoyens.



« Nous sommes convaincus que le complexe sportif est le parc tout désigné qui représente le mieux l’individu et ses aspirations. Pour Charles Albert, l’expression : «Un esprit sain dans un corps sain» était son leitmotiv. Et c’était encore plus vrai quand il l’associait aux jeunes. À sa façon, par son importante contribution à la pratique d’activités sportives, il aura donc aidé plusieurs jeunes à remporter des médailles au sens propre, comme au sens figuré », ajoute-t-ils.

Piste d’athlétisme pour Guillaume Leblanc


« Bien sûr, reconnaitre et rendre hommage à Charles Albert, en modifiant l’appellation du Complexe sportif au détriment d’une autre personne, qui a marqué l’imaginaire des Rimouskois ne se ferait pas sans certaines réactions dans la communauté. C’est pourquoi, en contrepartie, nous suggérons, dans le même souffle, que le comité de toponymie analyse la possibilité de nommer la piste d’athlétisme, qui est présentement en rénovation, au nom de Guillaume Leblanc. Celui-ci ayant été un marcheur olympique qui s’est illustré aux Jeux olympiques de Barcelone, il serait plus convenable que son nom soit associé à une piste d’athlétisme » indique Normand Brisson.

« Plusieurs personnalités appuient notre démarche. Les citoyens et les citoyennes sont également invités à nous supporter, en inscrivant leur nom sur la requête en ligne qui circule présentement sur le web au : http://chng.it/YJnQkkg2. Cette requête sera ultérieurement acheminée au comité de toponymie en appui à notre demande que nous avons déposée aujourd’hui », demande finalement Michel Francoeur.

Le comité de toponymie est l’organisme de la Ville de Rimouski qui reçoit et analyse les demandes formulées et qui fait, par la suite, des recommandations à celle-ci. La décision finale pour l’attribution d’un nom revient aux membres du conseil municipal.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×