Actualités Société Mobilisation contre la violence faite aux femmes

Mobilisation contre la violence faite aux femmes

En réponse à la vague de féminicides qui a frappé le Québec ces dernières semaines, la maison d’aide et d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale, La Débrouille, invite la population à se mobiliser lors d’un rassemblement citoyen vendredi, à Rimouski.

« Depuis le début de la pandémie, 12 féminicides liés à la violence conjugale ont eu lieu, dont sept dans les sept dernières semaines. À l’initiative de plusieurs regroupements de luttes pour les droits des femmes, il sera organisé ce vendredi 2 avril, des mobilisations contre la violence conjugale partout au Québec », signale l’organisme.



« Il paraissait évident que La Débrouille prenne part à ce mouvement-là. À Rimouski, nous accueillons près de 200 femmes et enfants victimes de violence conjugale chaque année. C’est une réalité qui est toute proche de nous, c’est notre réalité ici aussi et il est grand temps que cela change : c’est assez », déclare André-Anne Paradis, intervenante sociopolitique de l’organisme.

« La mobilisation de vendredi se veut être un devoir de mémoire face aux victimes des féminicides, mais également un moment où faire entendre nos revendications aux institutions et au gouvernement. Nous attendons des actions concrètes pour faire cesser la violence conjugale » ajoute-t-elle.


La Débrouille donne donc rendez-vous à toute la population, ce vendredi, au Parc de la Gare à Rimouski pour crier haut et fort « #PasUneDePlus » au parc de la Gare de Rimouski, à 13 h.

Le rassemblement laissera place à des prises de parole, suivies d’une marche citoyenne pacifique et familiale. Le ruban blanc sera le symbole de cette mobilisation. Les personnes qui ne peuvent pas faire partie de la mobilisation sont invitées à afficher un ruban blanc sur leur porte, leur voiture, à leur fenêtre au côté de l’arc-en-ciel, pour montrer leur solidarité.




Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×