Actualités Économie Groupe FARI et la Ville répondront aux questions des citoyens

Groupe FARI et la Ville répondront aux questions des citoyens

Projet de résidence pour personnes âgées à Rimouski

Le promoteur d’un projet de construction d’une résidence pour aînés de 20 M$ à Rimouski, Groupe FARI a confirmé ce matin qu’une séance d’information virtuelle ouverte à toute la population, aura lieu mardi prochain, le 13 avril, de 19 h à 20 h 30.
 
Le projet est situé sur un vaste terrain de la rue des Flandres, dans le district de Saint-Pie-X.

Groupe FARI rencontre une certaine opposition principalement dans le district concerné. Des citoyens craignent de subir les impacts négatifs de la présence d’un tel bâtiment dans leur secteur. Ils s’interrogent notamment sur des aspects comme  tels que l’intégration naturelle du bâtiment dans le milieu et les conséquences sur l’environnement des résidents actuels, notamment en ce qui concerne l’ensoleillement, la circulation, le bruit et les émanations.



Canal direct

« Nous convions les citoyens à une séance d’information virtuelle afin qu’ils puissent prendre connaissance de tous les aspects de notre projet et nous poser leurs questions. À ce stade-ci du projet, nous trouvons important de créer un canal direct de communication avec la population. Nous invitons les gens à nous faire parvenir leurs questions afin que nos intervenants puissent y répondre durant la séance. Il sera aussi possible de les poser en direct », mentionne Dany Chassé, directeur général et associé de Groupe FARI.
 
Les personnes intéressées à participer doivent obligatoirement s’inscrire dès maintenant à fari-rimouski@groupefari.com ou via le www.fari-rimouski.com. Le Groupe FARI s’engage également à rendre la présentation disponible sur la page web dans les jours suivant la séance.
 
Un milieu de vie intégré



« Au cours des derniers mois, l’équipe de Groupe FARI et ses partenaires ont conçu un projet de résidence pour aînés soigneusement intégré à son milieu de vie sur la rue des Flandres. Le bâtiment projeté d’une hauteur variant de 4 à 6 étages comprendra 116 logements et 56 chambres de soins dédiées à une clientèle en perte d’autonomie. Des aires de stationnement (84 cases) sont prévues du côté opposé aux résidences et des aires d’agrément (jardins, balançoires espaces gazonnés, etc.) seront également aménagées pour le bien-être des futurs résidents », ajoute un communiqué des promoteurs.

Les associés de Groupe Fari: Israël Castillo, Nick Doucette et Dany Chassé. (Photo: courtoisie)


Afin d’assurer une intégration harmonieuse au quartier et de limiter l’impact sur les résidents à proximité, Groupe FARI précise qu’il a pris soin de considérer plusieurs aspects :



  • Une construction en une seule phase (14 mois), réalisée dans le souci de préserver le plus possible la quiétude des résidents du secteur;
  • Un bâtiment adapté afin de préserver l’intimité du voisinage et de respecter le bâti existant;
  • Un impact minime sur la circulation locale;
  • La conservation et l’amélioration des haies et des arbres aux pourtours du site;
  • La gestion responsable du déneigement et des eaux de pluie;
  • Des résidents paisibles;
  • Rester à l’écoute des préoccupations et des commentaires des voisins.

Valeurs

« Les valeurs de Groupe FARI, dont le respect et la force de l’écoute, se refléteront à chacune des étapes de ce projet. C’est dans notre ADN. Nous sommes persuadés qu’en étant près des jeunes familles, les aînés profiteront d’un lieu d’échanges incroyable avec la communauté et pourront vivre toutes sortes d’activités intergénérationnelles », a précisé monsieur Chassé.


Engagement de la Ville

« L’engagement qu’on a pris envers les résidents du secteur, notamment, c’est d’écouter leurs questions et de répondre à leurs questions. On l’a fait dans les dernières semaines (NDLR : Par le biais d’une page web dédiée au projet) et il y a eu un assez bon nombre de questions soumises. La Ville n’est pas responsable de toutes les problématiques. Le promoteur a évidemment aussi une responsabilité par rapport à ça », expliquait le maire de Rimouski, Marc Parent, à l’issue de la réunion du conseil municipal, hier soir.

« La prochaine rencontre d’information en lien avec ce projet-là permettra aux personnes qui ont des questions de les poser. La Ville et le promoteur pourront alors faire part des améliorations qui pourront être apportées en lien avec des points soulevés par les opposants au projet », a conclu monsieur Parent à ce sujet.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×