Nouvelle de 17 h Projet de Groupe Fari : la Ville reporte l’adoption du projet

Projet de Groupe Fari : la Ville reporte l’adoption du projet

La Ville de Rimouski reporte l’adoption du Projet particulier de construction, d’occupation ou de modification d’un immeuble (PPCMOI) de Groupe Fari d’au moins deux semaines, afin de mieux communiquer avec les citoyens qui s’opposent à la construction d’un édifice de six étages et 174 unités de logement dans Saint-Pie-X.

Ce projet de 20 M$ doit être érigé sur la rue des Flandres, où des citoyens craignent de subir les impacts négatifs de la présence d’un tel bâtiment dans leur secteur. Ils s’interrogent notamment sur des aspects comme  tels que l’intégration naturelle du bâtiment dans le milieu et les conséquences sur l’environnement des résidents actuels, notamment en ce qui concerne l’ensoleillement, la circulation, le bruit et les émanations.



Le maire, Marc Parent, et le conseiller de Saint-Pie-X, Simon Saint-Pierre ont annoncé ce report aujourd’hui, en milieu d’après-midi. L’adoption du second règlement autorisant le projet est reportée pour permettre à la Ville de donner plus d’information aux citoyens mécontents.

Au moins deux semaines


« Le fait de ne pas voter la seconde portion du règlement la semaine prochaine va nous permettre de concentrer nos efforts à fournir de l’information à toute la population et de façon plus spécifique aux résidents du secteur. On peut penser que ça peut se faire à l’intérieur d’un délai de deux semaines. On pense au 22 mars, mais ce n’est pas coulé dans le béton », a dit monsieur Parent.

Du 18 février au 4 mars, la consultation publique écrite a fait réagir 86 personnes, dont 72 opposants. Une pétition de 247 signatures a aussi été déposée.



Milieu de vie

« Ce qui est important, ce sont les motifs qui viennent soutenir la réalisation de ce projet. Le développement de milieux de vie fait partie des valeurs fondamentales de la Ville de Rimouski. Le projet de Groupe Fari s’inscrit parfaitement dans cette vision de développement d’un milieu de vie urbain. Nous souhaitons que les gens puissent naître, grandir, élever leurs enfants et terminer leur vie dans leur quartier, pour tout le cycle de la vie. Ce projet représente de nombreux bénéfices en plus de répondre à la très forte demande de ce type de logement pour les personnes âgées. Nous allons toutefois faire preuve d’ouverture envers les préoccupations des citoyens », a aussi mentionné monsieur Parent.


Terrain

Pour ce dernier, il serait fort étonnant que le projet puisse être déménagé sur un autre terrain. « Le secteur de la rue des Flandres était le seul qui pouvait accueillir ce projet. Certains ont parlé de la rue Alcide C. Horth pour un bâtiment d’une telle dimension, mais ce n’est pas possible pour des raisons de capacité de portance. Nous prenons cette période de temps pour combler ce genre de lacunes dans l’information qui a été transmise par des citoyens. Il y a eu de l’information totalement erronée sur les médias sociaux, par exemple. »

Être à l’écoute

« Je comprends les citoyens de s’intéresser au développement de leur quartier. Pour le bien de tous, il est essentiel d’être à l’écoute. Je souhaite travailler avec la population pour permettre la réalisation du projet de Groupe Fari. Avant de poursuivre le processus, il est important que les citoyens et citoyennes du district aient une information juste, en réponse à leurs interrogations et à leurs préoccupations. Plusieurs manquent d’information ou n’ont pas la bonne information », renchérit le conseiller Saint-Pierre.

La future résidence depuis l’intersection des rues des Flandres et Sylvain-Lelièvre, tel qu’imaginée par les architectes de Groupe Fari. (Photo: Ville de Rimouski)

« Nous allons prendre le temps nécessaire pour développer les bons outils pour le faire. Dans les prochaines semaines, nous travaillerons sur chaque problématique soulevée, en toute transparence. Pour ce faire, il y a différents outils d’information. Il y aura une page spécifique au projet sur le site web de la Ville de Rimouski. Une section regroupera l’ensemble des commentaires. Aussi, nous organiserons une séance d’information avec le promoteur. La Ville regardera avec attention pour trouver les ressources nécessaires pour répondre aux inquiétudes soulevées par des résidents du secteur », a-t-il ajouté.

Bien accueillis

« Le projet de résidence de Groupe Fari est d’une grande importance pour notre collectivité. Comme toute personne ou famille qui choisit un milieu de vie pour s’établir, les aînés auront besoin de sentir qu’ils seront bien accueillis et acceptés dans leur quartier. Nous souhaitons faire preuve d’ouverture et de dialogue dans cette démarche », a conclu monsieur Saint-Pierre.

Le projet de Groupe Fari représente un investissement d’environ 20 M$, selon ses promoteurs. (Photo: Ville de Rimouski)


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×