Actualités Économie Des avancées en cours pour les droits des travailleurs

Des avancées en cours pour les droits des travailleurs

Les deux députés fédéraux du secteur desservi par le journal le soir ont rencontré virtuellement plusieurs groupes de défense des travailleurs de l’Est-du-Québec, hier, afin de leur présenter les avancées parlementaires obtenues par le Bloc Québécois en la matière, de réitérer la volonté de collaboration du Bloc Québécois et de rappeler l’aide offerte par les bureaux de député.

Le député de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, et la députée d’Avignon – La Mitis – Matane Matapédia, Kristina Michaud ont procédé à cet exercice en compagnie de la députée de Thérèse-de-Blainville et porte-parole du Bloc Québécois en matière d’Emploi, Développement de la main-d’œuvre et Travail, Louise Chabot,



« Depuis sa fondation, le Bloc Québécois s’est fait un point d’honneur d’être le parti des travailleurs. Dans cet esprit, nous continuons à travailler sans relâche pour que le régime d’assurance-emploi soit adapté à la réalité de notre monde, qu’il s’agisse des travailleurs de l’industrie saisonnière, des personnes atteintes de maladie grave ou des femmes qui perdent leur emploi à leur retour de maternité », rappelle madame Michaud.

Gouvernement plus sensible


« Au cours de la dernière année, avec les nombreuses pertes d’emploi occasionnées par la pandémie, le gouvernement a été forcé de se montrer plus sensible aux demandes du milieu et nous sentons que les planètes s’alignent pour faire bouger les choses. Sans la mobilisation des groupes de défense des travailleurs comme ceux qui portent la voix des chômeurs, rien de cela n’aurait été possible. Nous les en remercions grandement », fait valoir de son côté monsieur Blanchette-Joncas.

« Sur le plan parlementaire, le Bloc Québécois a utilisé tous les outils à sa disposition pour mettre de l’avant la nécessaire réforme de l’assurance-emploi adaptée aux travailleurs de l’industrie saisonnière, notamment dans les secteurs de la pêche, de la forêt et du tourisme. »



Plus débattu que jamais

« Outre nos innombrables interventions en Chambre, une motion d’étude d’une réforme globale du régime d’assurance-emploi a été adoptée en priorité par le Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées, ce qui nous permettra d’entendre des témoins et de poursuivre notre travail sur la nécessité d’une telle réforme. Quant au projet pilote du gouvernement, qui accorde cinq semaines supplémentaires d’assurance-emploi aux travailleurs, nous avons demandé qu’il devienne permanent et qu’il soit considérablement bonifié à hauteur de 420 heures pour 35 semaines. Enfin, au début de la pandémie, nous avons multiplié les représentations à Ottawa afin que les travailleurs saisonniers aient aussi droit à la PCU à la fin de leur assurance-emploi. Grâce au travail conjoint du Bloc Québécois et des groupes de défense des travailleurs, le dossier de l’assurance-emploi n’a jamais été autant discuté à Ottawa », soutient Louise Chabot.


Principales demandes

Voici les principales demandes du Bloc Québécois en matière d’assurance-emploi : – réformer la loi sur l’assurance-emploi afin de répondre aux besoins des travailleurs, notamment ceux de l’industrie saisonnière; – avec notre projet de loi C-242, faire passer de 15 à 50 semaines les prestations d’assurance-emploi en cas de maladie grave; – faire en sorte que les femmes en maternité n’épuisent pas leurs semaines d’assurance-emploi; – créer une véritable caisse d’assurance-emploi autonome appartenant aux travailleurs et aux employeurs qui contribuent au régime; – augmenter le taux de prestations (revenus) de 55 % à au moins 60 % des gains assurables; – abolir le délai de carence; – assouplir les règles relatives aux cessations d’emploi, de 4 à 10 semaines selon les circonstances; – rendre le système d’appel indépendant, simplifié et accessible.

Travail colossal

« Nous saluons le travail colossal des groupes de défense des travailleurs qui se battent jour après jour pour plus de justice. Sur le terrain, en circonscription, les bureaux de députés sont disponibles pour les appuyer dans leur travail et leurs actions, qu’il s’agisse de dossiers complexes, de changements réglementaires ou de mobilisation », rappelle la députée d’Avignon – La Mitis – Matane – Matapédia.

« Comme toujours, nous nous ferons un plaisir de travailler en collaboration avec vous, dans l’intérêt supérieur des travailleurs. Le statu quo n’est plus possible. La table est mise pour qu’un réel changement s’effectue et en travaillant ensemble, nous y parviendrons », conclut le député de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×