Actualités Santé Pour une politique de santé inclusive et démocratique

Pour une politique de santé inclusive et démocratique

Le GRIDEQ et le CRDT-UQAR proposent une conférence d’Alexandre Klein, professeur auxiliaire à l’École des sciences infirmières de l’Université d’Ottawa, intitulée : De quoi la démocratie sanitaire peut-elle être le nom ? Éléments pour une politique de santé inclusive et démocratique le mercredi 14 avril de 12 h à 13 h 15 par Zoom.

Depuis le début des années 2000, la notion de « démocratie sanitaire » s’est imposée dans l’espace francophone pour rendre compte d’une volonté apparemment nouvelle et sincère d’intégrer les malades et les citoyens dans les systèmes de santé.



Contre le traditionnel paternalisme médical contemporain, la démocratie sanitaire entend en effet replacer l’usager au cœur du soin et de son organisation, que ce soit par l’inclusion de représentants associatifs dans les assemblées décisionnaires ou par la formation de patients partenaires. Pourtant, derrière les ambitions affichées et les beaux discours, on assiste en fait à une remédicalisation sournoise des enjeux de santé et de leurs implications politiques.

Autonomie limitée


Après les revendications de solidarité des premières associations de malades, d’agentivité des féministes des années 1960-1970, puis d’autorité des malades du sida, l’autonomie des usagers de la soi-disant démocratie sanitaire apparait bien limitée, voire illusoire, en particulier dans sa dimension politique. Pourtant, comme l’a démontré la crise de la COVD-19, rien n’est plus nécessaire aujourd’hui qu’une véritable politique de santé, inclusive et démocratique. Ce sont les linéaments de son avènement, tout autant que les questionnements liés à son instauration qui seront discutés au cours de cette présentation.

Philosophe et historien des sciences, spécialisé dans les questions de santé à l’époque contemporaine, Alexandre Klein est actuellement professeur auxiliaire à l’École des sciences infirmières de l’Université d’Ottawa dont il coordonne également l’Unité de recherche sur l’histoire du nursing (URHN-NHRU). Il est aussi membre associé au Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST).



La conférence est présentée en collaboration avec le Collectif de recherche sur la santé en région (CoRSeR), Ethos – Équipe de recherche en éthique et ArchéoPat/Archipel et Laboratoire d’archéologie et de patrimoine. Inscription requise au grideq@uqar.ca



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×