Nouvelle de 17 h Un p’tit détour par Sainte-Rafistoles!

Un p’tit détour par Sainte-Rafistoles!

La télévision NOUS-TV de Cogeco diffusera une production qui en vaut le détour à trois reprises, au cours de la prochaine semaine.

Le deuxième film du natif de Trois-Pistoles et Rimouskois d’adoption Yves Drapeau, « Un Été au Hasard », sera présenté mardi (18 h 30), mercredi (19 h) et jeudi (17 h) sur NOUS-TV qui est offert gratuitement aux abonnés de Cogeco.



Monsieur Drapeau est détenteur d’un baccalauréat en philosophie, mais a eu la piqure du cinéma en faisant de la figuration pendant quatre mois, sur le plateau de tournage d’une grosse production américaine en 2000, « The Score » avec Marlon Brando et Robert de Niro, comme doublure.  

« Le film a été tourné à Montréal. J’étais comme la doublure de De Niro, par exemple pour la silhouette d’éclairage pendant les préparatifs, parfois pour des répétitions avec une comédienne, bref pour faire ce qu’on doit faire pour être prêt pour accueillir l’acteur qui va jouer la « vraie » scène », rappelle monsieur Drapeau.


Les deux personnages principaux du film. (Photo: capture d’écran Youtube)

« Par la suite, je suis devenu mordu et j’ai passé beaucoup de temps dans la salle de la cinémathèque de l’Université du Québec à Montréal. J’ai découvert des classiques du cinéma de répertoire. J’ai vu des films extraordinaires auxquels le grand public n’est pas habitué. Je me suis inspiré de certains en me disant que ce serait possible de raconter des histoires en se limitant sur les moyens, mais avec des personnages intéressants. Ce qui ne signifie pas qu’il n’y a pas d’embûches à contourner, mais on doit essayer de faire ça le plus sobrement possible », confie aussi Yves Drapeau.

« Le Visiteur » et la politique



Dans « Un Été au Hasard », il est comédien et réalisateur, en plus d’en être le producteur. Le film tourné à Trois-Pistoles est inspiré de l’œuvre « Le Visiteur » du célèbre écrivain français Éric-Emmanuel Schmidt. « Disons que mes lectures m’ont beaucoup inspiré », lance monsieur Drapeau, qui a obtenu l’appui de la Télé communautaire des Basques pour produire son film.

Artiste, oui, mais un artiste qui ne se prive pas de faire de la politique. « Mes films favoris et mes lectures m’ont inspiré, tout comme le climat politique ambiant de ce patelin (Trois-Pistoles) longtemps dominé par les libéraux de Charest et ses opportunistes de bas étage qui nous ont entraînés dans la Commission Charbonneau », tranche-t-il.


Les promesses

« Un Été au Hasard », c’est un dialogue entre un homme de la place, écoeuré par le climat politique et désillusionné par le dépérissement de sa communauté, et une touriste et comédienne. L’interprétation de celle-ci par Anne-Sophie Archer est excellente.

Monsieur Drapeau s’est gardé le rôle de l’homme désenchanté. Le pessimisme de l’un et l’optimisme de l’autre produisent des échanges poétiques et philosophiques qui constituent l’essence de cette fiction, sur le thème des promesses non tenues.

Poésie et philosophie, certes, mais aussi critique sociale et humour, car Yves Drapeau a imaginé des dialogues et expressions locales de son cru donnant au film une couleur additionnelle, qui rappellent un peu les œuvres télévisuelles de Victor Lévy Beaulieu, l’esprit et les traditions de la région des Basques.

Anne-Sophie Archer incarne la touriste. (Photo: capture d’écran Youtube)

Bienvenue à Sainte-Rafistoles

C’est ainsi que le village imaginaire de Trois-Pistoles devient Sainte-Rafistoles; que l’homme affirme « la chicane icit, ç’tune tradition »; et fait remarquer à la visiteuse : « Un mois? Un mois, c’est long, surtout icit, à Sainte-Rafistoles. Juste à vous voir, on voit ben que vous ne connaissez pas la place trop, trop. Pour pas dire « pantoutte! »»

On y voit aussi des images d’archives. La production est de belle qualité, accompagnée d’une douce musique au piano tout à fait appropriée, mais qu’on aurait pu exploiter davantage. Tout aussi divertissant qu’intéressant.

La bande annonce si dessous est une invitation.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×