Nouvelle de 19 h Sort des aînés : réplique du gouvernement fédéral

Sort des aînés : réplique du gouvernement fédéral

Le Cabinet de la ministre des Aînés du Canada, Deb Schulte, réagit aux déclarations effectuées par les députés de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques et d’Avignon-Matane-Matapédia, au lendemain du budget fédéral, mardi dernier.

« Nous déplorons aussi le soutien inadéquat aux aînés, les plus touchés et les moins soutenus durant la pandémie, qui méritent une hausse significative de la pension de vieillesse dès 65 ans », a notamment mentionné Maxime Blanchette-Joncas



 « Le gouvernement du Québec avait une demande formelle en vue de ce budget : la hausse durable et sans condition des transferts en santé, en soutien au personnel soignant aux prises avec cette nouvelle vague de COVID-19. Elle est complètement ignorée par le gouvernement Trudeau », soulignait monsieur Blanchette-Joncas. 

« Dans un document aussi substantiel et avec la création d’un éventail de nouvelles normes et agences, il est difficile de cerner l’attention réelle qui est portée aux régions comme la nôtre. Avec ces milliards de dépenses, le gouvernement avait l’occasion de plaire à tout le monde, mais il nous laisse sur notre faim, particulièrement lorsqu’on pense au transport aérien régional et à l’aide aux infrastructures. Il y a de nombreux projets sur la table dans notre région qui contribueraient à la revitalisation de nos milieux et qui n’attendaient qu’un coup de pouce financier, mais le fédéral nous déçoit encore avec un budget pourtant à saveur très électoraliste », avait renchéri Kristina Michaud.


Engagement respecté

Selon Daniel Pollak, attaché de presse de la ministre, « Le gouvernement a respecté son engagement d’augmenter la Sécurité de la vieillesse de 10 % pour tous les aînés de 75 ans et plus. Nous contribuons à atténuer les pressions auxquelles font face plus de 3,3 millions d’aînés vieillissants en leur offrant plus de sécurité financière plus tard dans la vie. Les aînés plus âgés font face à des dépenses de soins accrues et risquent davantage de manquer d’économies. À mesure que les aînés vieillissent, leurs coûts de soins de santé et de soins à domicile augmentent, alors qu’ils sont plus susceptibles de ne pas pouvoir travailler, d’être handicapés ou d’être veufs. »



Il ajoute que les aînés de tous âges bénéficient des mesures prévues dans le budget de 2021, notamment :

 -La nouvelle initiative de 90 millions de dollars « Bien vieillir à la maison » pour financer des services éprouvés par des groupes communautaires qui aident les aînés à vivre plus longtemps à la maison;


La ministre Deb Schulte. (Photo: Chambre des communes)

-le financement supplémentaire pour les soins de longue durée, les travailleurs de soutien à la personne, les fournisseurs de soins, les logements abordables, les personnes handicapées, les anciens combattants, la santé mentale, les mauvais traitements envers les aînés, le Fonds pour l’accessibilité, les groupes communautaires, la sécurité alimentaire, les soins palliatifs et la prestation de services.

 Soutien financier direct

« En ce qui concerne le soutien aux aînés pendant la pandémie : Notre gouvernement a versé un paiement unique non imposable de 300 $ aux 6,7 millions aînés admissibles à la SV et de 200 $ supplémentaires pour les 2,2 millions aînés admissibles au SRG en juillet. (Avec le paiement spécial du crédit de la TPS, cela représente plus de 1 500 $ pour les couples âgés à faible revenu.) Il s’agit d’un investissement de 2,5 milliards de dollars en soutien financier direct aux aînés, qui s’ajoute au complément de 1,3 milliard de dollars du crédit de la TPS destiné aux personnes âgées », renchérit monsieur Pollak

« De plus, nous avons récemment annoncé un financement de 60,8 millions de dollars afin de soutenir plus de 3 000 projets communautaires qui bénéficiera les aînés partout au pays. Ce financement a été accordé dans le cadre du plus récent appel de propositions pour des projets communautaires du programme Nouveaux Horizons pour les aînés (PNHA) », poursuit-il.

Investissements

En ce qui concerne les investissements dans les soins de santé, il tient à rappeler ce qui suit :

-Depuis 2015, le gouvernement libéral a effectué des investissements sans précédent pour soutenir les soins de santé aux Canadiens, y compris un nouveau financement ciblé pour les provinces et les territoires.

-En 2020-2021, le gouvernement libéral versera un montant de 41,9 milliards de dollars aux provinces et aux territoires dans le cadre du Transfert canadien en matière de santé.

-Pour le Québec: 9,4 milliards de dollars par l’intermédiaire du Transfert canadien en matière de santé, une augmentation de 315 millions par rapport à l’exercice précédent.

-Pour les cinq prochaines années, le financement total accordé aux provinces et aux territoires dans le cadre du Transfert canadien en matière de santé devrait atteindre environ 235 milliards de dollars.

-Depuis le début de la pandémie, nous avons offert plus de 24 milliards de dollars en aide directe aux provinces et aux territoires, notamment par l’intermédiaire de l’Accord sur la relance sécuritaire. Le Budget 2021 investit un montant additionnel de $3 milliards pour les soins de longue durée.

-Pour le Québec: 3,1 millions de dollars pour le Québec dans le cadre de l’Accord sur la relance sécuritaire.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×