Nouvelle de 18 h > Un artiste rimouskois met en musique et en images son amour pour la région
Nouvelle de 18 h

Un artiste rimouskois met en musique et en images son amour pour la région

La vidéo est très soignée. (Photo: capture d’écran-YouTube)

L’artiste queer multidisciplinaire Vincent Roy, originaire de Rimouski, présente un nouveau mini-album (format EP), « Amelia » qui sortira le 7 mai prochain, accompagné d’une excellente vidéo qui doit cependant demeurer confidentielle jusque là.

L’auteur de ces lignes a eu le privilège de consulter ladite vidéo à des fins de visionnement de presse. L’opus entièrement autoproduit fait l’éloge de sa région natale dans une ambiance électro aérienne et mélodique qui se distingue par sa dramaturgie. Le créateur est comédien en même temps que musicien.

« Intime et cinématographique, le mini-album invite celle et ceux qui l’écoutent dans le parcours émotif d’un amour transcendant, mais aveugle, vers une perte de repère – puis une compréhension plus fine et réaliste de l’état amoureux. Il relate aussi la pression de performance et l’anxiété sociale que subit la génération milléniale », note la compagnie de production Bonbonbon.

Publicité CCIRN

« Le mini-album (sept pièces) fait l’éloge de la région de Rimouski ; le fleuve et la famille sont les thèmes centraux de cet opus intime et cinématographique. Dans une ambiance électro aérienne et mélodique, « Amelia » se distingue par sa dramaturgie. Le vidéoclip qui accompagne la sortie met de l’avant le corps humain et son rapport avec la nature, le temps ainsi que son besoin essentiel de proximité. Il a été entièrement filmé à Rimouski. On peut y voir le Parc national du Bic, Pointe-Aux-Anglais et d’autres paysages de la région », ajoute la relationniste de Bonbonbon, Danaé Maltais.

S’évader

« « Amelia » est né d’un besoin de m’évader, de composer pour moi, de ralentir mon rythme de vie et de me mettre moins de pression au quotidien. « Amelia », c’est une longue lettre d’amour d’environ 30 minutes à ma famille, à ma région natale et aux personnes qui ont marqué les cinq dernières années de ma vie. C’est une ode à la lenteur qui s’avère très à propos par les temps qui courent », explique Vincent Roy. 

Natif de Rimouski, Vincent est un artiste queer multidisciplinaire. En 2015, il complète sa formation en jeu au Conservatoire d’art dramatique de Québec. C’est en parallèle avec sa carrière d’acteur qu’il concrétise son désir de composer de la musique originale.

Vincent Roy (Photo: courtoisie)

Ses qualités d’interprète, conjuguées à une écoute et à une fascination pour l’art dramatique, procurent à sa musique une sensibilité unique. Habité par l’envie de se compromettre encore plus vocalement et de créer autrement, Vincent lancera donc son premier album solo en mai.

Facebook Twitter Reddit