Nouvelle de 19 h Rimouski, fièrement 325!... sans sa cathédrale!

Rimouski, fièrement 325!… sans sa cathédrale!

Une citoyenne de Rimouski, Élaine Gagnon, estime que la fermeture de la cathédrale depuis novembre 2014 porte ombrage aux célébrations du 325e anniversaire de Rimouski.

Même si un rapprochement s’est récemment effectué entre la Fabrique Saint-Germain et l’Archevêché, à couteaux tirés dans ce dossier depuis au moins quatre ans, il serait étonnant que l’église-mère du Diocèse puisse accueillir des activités soulignant le 325e anniversaire.



Madame Gagnon a rédigé une lettre ouverte à ce sujet qu’elle souhaite partager avec ses concitoyens de Rimouski et de son Diocèse. Cette citoyenne réclame une plus grande implication des autorités municipales. Voici ses propos :

« Récemment, plus précisément le 15 avril 2021, soit deux ans jour pour jour après le tragique évènement, le président français Emmanuel Macron se rendait sur le chantier de reconstruction, je dis bien reconstruction, de la cathédrale Notre-Dame de Paris pour s’y recueillir. Ce même jour Radio-Canada nous informait que les Français avaient mandaté les plus grands orfèvres de Saint-Pétersbourg, en Russie, pour refaire la  grande horloge de Notre-Dame. »


Indifférence inacceptable

« Aucun effort n’est ménagé pour redonner une place à ce monument situé en plein cœur de Paris. Le peuple français a la fierté de son patrimoine et fait tout en son pouvoir pour le protéger.  Malheureusement, on ne peut en dire autant de notre Ville. On a beau dire que cela ne relève pas du municipal, mais comment se fait-il que de son côté, le maire de Québec, Régis Labeaume, n’ait pas hésité à investir pour sauvegarder son patrimoine religieux?  Je ne peux faire autrement que d’y voir de la mauvaise foi chez nos élus. Cette indifférence est inacceptable. »



Une honte

« On parle des fêtes du 325e anniversaire de Rimouski en 2021.  Le slogan dit : « Rimouski, fièrement 325!»  Comment peut-on prétendre être fier lorsqu’on ignore l’élément-phare de notre ville, quand on oublie une page si importante de notre histoire?  C’est une honte. »


« Comment se peut-il qu’un conseil municipal accepte que son centre-ville soit ainsi défiguré, durant toutes ces années, sans exiger que des décisions se prennent pour remédier à cette situation?  On parle ici d’une rénovation et non d’une reconstruction, quand même.  Nous avons un patrimoine bâti laissé à l’abandon. Inconcevable! »

« Redonnons vie à cette cathédrale  qui est le bâtiment le plus prestigieux de notre ville. Illuminons sa façade. Faisons résonner son majestueux clocher qui surplombe toute la ville. Rouvrons grandes ses portes pour y laisser entrer les gens d’ici et d’ailleurs et nous entendrons vibrer l’extraordinaire orgue Casavant jusque sur le parvis de l’église. »

« Quel dynamisme nous pourrions retrouver au centre-ville! »

« Et n’oublions pas qu’un classement patrimonial s’obtient lorsqu’il y a solidarité entre plusieurs sphères d’un milieu.

Posons-nous des questions! »

Elaine Gagnon


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×