Actualités Faits divers Les Échos du palais de justice de Rimouski

Les Échos du palais de justice de Rimouski

Voici quelques décisions prises par le juge de la Cour du Québec, Richard Côté, lundi matin au palais de justice de Rimouski.

Possession de méthamphétamines



Maxime Labrie, 29 ans, accusé de complicité après les faits dans l’histoire du meurtre de Maxime Dugas-Lepage, a disposé d’une première accusation, lundi au palais de justice de Rimouski. Il a plaidé coupable d’avoir eu en sa possession deux comprimés de méthamphétamines lors de son arrestation, le 25 janvier 2020 à Rimouski. Il a écopé d’une peine de 15 jours de prison. Il est détenu depuis son arrestation dans l’histoire principale dont les procédures se tiennent au palais de justice de Sainte-Anne-des-Monts.

Alcool au volant


Un homme dans la cinquantaine, Jean-Luc Gagné, a plaidé coupable d’avoir conduit un véhicule avec les facultés affaiblies, le 1er juillet 2020 à Rimouski. « Les policiers sont alertés par l’appel d’une citoyenne à 17 h 44 pour un homme semblant en état d’ébriété très avancée venant de quitter le parc Beauséjour au volant d’un véhicule. Les policiers ont retracé le véhicule peu de temps après et ils ont interpellé le conducteur qui avait de la misère à rester debout. Il devait se tenir après le véhicule », raconte la procureure de la Couronne, Me Isabelle Gavioli. Sans antécédent judiciaire, l’homme a reçu une amende de 1 500 $, en plus de recevoir une interdiction de conduire de 12 mois.




Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×