Actualités Économie Le salaire minimum grimpe à 13,50 $ l'heure

Le salaire minimum grimpe à 13,50 $ l’heure

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, confirme que, dès demain (samedi 1er mai), le taux général du salaire minimum sera porté à 13,50 $ l’heure, ce qui représente une hausse de 0,40 $.

Cette augmentation de 3,1 % permettra d’atteindre, pour la période 2021-2022, la cible d’un ratio de 50 % entre le taux général du salaire minimum et le salaire horaire moyen.



La hausse du taux général du salaire minimum permet d’assurer une rémunération équitable, sans nuire à l’emploi ou à la compétitivité des entreprises. De plus, cette augmentation contribue à réduire les inégalités salariales en augmentant le pouvoir d’achat des salariés concernés, soit 287 000 personnes au Québec, dont 164 700 femmes.

Ainsi, à compter de demain, le 1er mai : le taux général du salaire minimum passera à 13,50 $ l’heure (+0,40 $); le salaire minimum payable aux salariés rémunérés au pourboire sera de 10,80 $ l’heure (+0,35 $); le salaire minimum payable à un salarié affecté exclusivement durant une période de paie à la cueillette de framboises ou de fraises sera respectivement de 4,01 $ (+0,12 $) et de 1,07 $ (+0,03 $) du kilogramme.


Diminuer la pauvreté, sans nuire à la compétitivité des entreprises

« Comme je vous l’ai annoncé en décembre dernier, le salaire minimum sera haussé dès demain afin de soutenir nos travailleurs et de leur permettre d’améliorer leur pouvoir d’achat. La situation actuelle de la crise sanitaire ayant des répercussions sur l’ensemble du marché du travail, nous avons pris en considération ces enjeux afin de déterminer l’augmentation cette année. Cette hausse nous permet de diminuer la pauvreté, sans nuire à la compétitivité des entreprises, notre objectif étant que tous puissent participer à notre enrichissement collectif », déclare le ministre Boulet.  




Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×