Nouvelle de 18 h Harold LeBel sympathise avec l’ex ministre Proulx, mais veut un ministre qui...

Harold LeBel sympathise avec l’ex ministre Proulx, mais veut un ministre qui s’occupera de la région

La nouvelle du jour en politique est la démission et la mise au rencart du conseil des ministres, par le premier ministre François Legault, de la députée de Côte-du-Sud et ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Marie-Eve Proulx.

Le député de Rimouski à l’Assemblée nationale, Harold LeBel, sympathise avec cette élue qui a dû passer une mauvaise journée, mais en profite pour répéter un message qu’il a souvent porté : madame Proulx, de par son éloignement et ses nombreuses autres responsabilités, n’était pas en mesure de s’occuper convenablement de la région.



« Dans un cas comme celui-là, je pense toujours à la personne en premier et je dois dire que je sympathise avec elle. Ça doit être une dure journée pour elle. En même temps, c’était devenu inévitable. Pour le reste, ce que j’espère maintenant, c’est qu’on va nommer quelqu’un qui connaît le Bas-Saint-Laurent et qui sera intéressé à s’y impliquer. Il y a des ministres qui connaissent bien Rimouski, par exemple. Je pense notamment à Isabelle Charest (la ministre et athlète olympique est née à Rimouski). J’espère aussi qu’on aura quelqu’un de « parlable » et de facilement joignable; qui connaît la région », commente monsieur LeBel.

Motifs


Les motifs de la mise à l’écart de madame Proulx ne sont pas précisés par le gouvernement. Elle aurait remis sa démission pour une affaire de harcèlement envers des subalternes.

« Le premier ministre, François Legault, a annoncé que la députée de Côte-du-Sud, Marie-Eve Proulx, ne siègera plus au conseil des ministres. Cette décision, qui prend effet immédiatement, fait suite à une rencontre survenue mardi matin, à Québec, au cours de laquelle madame Proulx a remis sa démission au premier ministre, qui l’a acceptée », précise un communiqué du cabinet du premier ministre.



Les responsabilités ministérielles qu’occupait madame Proulx, jusqu’à aujourd’hui, sont redistribuées de façon temporaire. Le premier ministre a tenu à remercier madame Proulx de son service en tant que ministre.

Souhaits


 « Marie-Eve Proulx a mené plusieurs dossiers chers à notre gouvernement en matière de développement économique régional et d’économie sociale, en plus d’assumer d’importantes responsabilités régionales. Je lui souhaite le meilleur pour la suite de son mandat », a déclaré monsieur Legault.

Réaction de madame Proulx

Madame Proulx a réagi sur son compte Facebook en effectuant la déclaration suivante :

« J’ai été très affectée par les allégations des derniers jours me concernant et faisant référence à mon comportement qui aurait blessé certains des membres de mon équipe. Si c’est le cas, je m’en excuse.  J’ai mes torts, mais je n’ai pas tous les torts. Je suis une fonceuse, c’est vrai. Je suis exigeante, c’est vrai, d’abord envers moi-même. Je suis, et demeure, animée par la volonté de travailler à réaliser les ambitions du Québec. »

« Constatant que j’étais devenue une distraction pour le gouvernement alors que toute notre attention doit être portée envers la gestion de la pandémie actuelle, j’ai informé le premier ministre de mon intention de quitter mes fonctions de ministre déléguée au Développement économique régional. Je le remercie de la confiance qu’il m’a témoignée en me permettant de servir le Québec en occupant cette fonction. Je continuerai de porter fièrement les couleurs de la Coalition Avenir Québec à titre de députée de la circonscription de Côte-du-Sud. »


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×