Actualités Santé Coup de chapeau aux techniciens paramédicaux

Coup de chapeau aux techniciens paramédicaux

La Semaine des techniciens paramédicaux et des services préhospitaliers d’urgence se tient du 23 au 29 mai 2021 et l’un des plus gros employeurs de l’industrie, l’entreprise ambulancière Dessercom souligne le travail exceptionnel et professionnel réalisé quotidiennement par ses 800 paramédics.

À bien des égards, à la sortie de cette pandémie de la COVID-19, les paramédics auront eu la possibilité de prouver qu’ils sont plus que de simples transporteurs de bénéficiaires ou de chauffeurs d’ambulance.



« Au cours des dernières années, leur rôle a considérablement changé. En effet, ces femmes et ces hommes peuvent notamment intuber à l’aide d’une sonde trachéo-oesophagienne, gérer les voies respiratoires avec des équipements spécialisés, administrer plus de six médicaments et des vaccins, analyser des électrocardiogrammes, traiter des blessures traumatiques, gérer des scènes de sinistre, intervenir dans des contextes psychosociaux et d’intoxication, assister des accouchements complexes et amorcer des manœuvres de réanimation », indique l’entreprise.

 Capacité d’adaptation


« Les paramédics en région ont une capacité d’adaptation et ont développé leur sens de la débrouillardise en raison du peu de ressources disponibles sur leur vaste territoire. Ils offrent un service à la clientèle de qualité lors des longs transports qu’ils doivent réaliser afin d’amener leurs patients dans certains centres hospitaliers spécialisés. Ces professionnels sont des acteurs de proximité avec leur communauté », affirme Christian Williams, directeur des opérations des régions de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec.

« Ces professionnels ont prouvé qu’ils étaient aptes à appuyer la machine gouvernementale et le gigantesque réseau de la santé. Ils ont aidé dans les CHSLD de la province et continuent de participer aux différentes cliniques de dépistage ou de vaccination. Nous pouvons être fiers du chemin parcouru par cette profession, qui commence enfin à être reconnue à sa juste valeur. L’ordre professionnel des paramédics, avancé récemment par le ministre de la Santé et des Services sociaux, permettra une meilleure intégration au système de santé et une meilleure collaboration interprofessionnelle », constate Stéphan Scalabrini, directeur des opérations des régions de l’Estrie, Lanaudière, Mauricie-Centre-du-Québec et Montérégie.



Avenir prometteur

« L’avenir de cette profession est prometteur. Les paramédics ont un champ d’expertises extrêmement polyvalent et deviennent de plus en plus des cliniciens pris au sérieux. Par exemple, grâce à l’implantation de solutions informatiques novatrices, ils peuvent rédiger facilement des rapports d’intervention pour recueillir des données préhospitalières probantes et assurer un meilleur continuum de soins avec les autres professionnels de la santé. Ils jouent un rôle clé pour la santé publique québécoise », renchérit Marc Bouchard, directeur des opérations par intérim pour les régions du Bas-Saint-Laurent, Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches et Mauricie-Centre-du-Québec.


 « Les paramédics méritent que leurs compétences des soins préhospitaliers et extrahospitaliers soient utilisées judicieusement au sein de ce vaste réseau de la santé, qui est appelé à bonifier son offre de services dans les soins à domicile, tout en réduisant la surcharge des hôpitaux québécois », fait remarquer l’entreprise.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×