Actualités Société Des municipalités survivantes méritent le titre de patriotes

Des municipalités survivantes méritent le titre de patriotes

Le Centre de mise en valeur des Opérations Dignité (COD) et la Coalition Urgence Rurale du Bas-Saint-Laurent (CUR) s’unissent pour souligner la Journée de la Résistance et de la Fierté rurale 2021, qui, cette année, coïncide avec la Journée nationale des Patriotes.

« Compte tenu du contexte sanitaire, la journée d’activités pour souligner l’évènement a malheureusement été suspendue encore cette année. Nous désirons toutefois souligner l’évènement en diffusant la liste de toutes les municipalités de la Résistance! Ces municipalités ont résisté aux fermetures de villages planifiées dans les années ‘60 et ‘70. Ces communautés se sont opposées aux fermetures par les mobilisations populaires, notamment celles des Opérations Dignité 1, 2 et 3. Au début des années 1960, le gouvernement fédéral et le gouvernement du Québec avaient lancé le plus grand processus de planification territoriale au Canada et au Québec en lançant un projet-pilote : le Bureau d’Aménagement de l’Est-du-Québec (BAEQ) », rappelle un communiqué conjoint.



Pendant trois ans, des dizaines de fonctionnaires ont arpenté le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et les Îles de la Madeleine pour définir un plan d’aménagement de l’Est-du-Québec. Les conclusions de ce plan furent bien reçues pour la plupart; cependant, la recommandation qui proposait de fermer plus de 100 villages ruraux a provoqué la plus grande mobilisation citoyenne en milieu rural de l’histoire du Québec.

Des municipalités survivantes


Selon les deux gouvernements, la situation de ces localités était jugée « économiquement non rentable et non viable ». Les gens de l’Est-du-Québec ont alors réagi fortement dans un mouvement de mobilisation populaire de résistance et de fierté rurale, que l’on célèbre encore aujourd’hui, 50 ans plus tard.

« Les luttes citoyennes ont pris les noms d’Opérations Dignité 1, 2 et 3, de Ralliement gaspésien, de Coalition Urgence Rurale du Bas-Saint-Laurent, de Ralliement populaire matapédien, du JAL, de Rassemblement de Matane, de Journées de révolte de Cabano, etc. qui constituent toutes la base de la résistance rurale qui a permis à nos communautés de se réapproprier son territoire pour démontrer la viabilité de l’Est-du-Québec. La journée de la Résistance et de la Fierté rurale est l’occasion de se rappeler les luttes passées, mais aussi de constater où nous en sommes cinq décennies plus tard », ajoute-t-on.



Marginales

« Dans un deuxième rapport en 1981, la liste des municipalités dites « marginales », que l’on aurait dû fermer selon son auteur, recensait 140 municipalités de l’Est-du-Québec à fermer. Aujourd’hui, 98 de ces municipalités sont toujours vivantes. Que sont-elles devenues en 2021 ? Sept municipalités ont un indice de vitalité économique en croissance comparativement à deux en 2016, selon l’Institut de la statistique du Québec. Des 90 municipalités ayant résisté aux fermetures des années 70, sept ont plus de population qu’en 1961, quatre ont un nombre de population équivalent, 25 sont en augmentation de population depuis le dernier recensement et 15 ont une population stable. Au total, plus de la moitié des municipalités montrent un redressement ou une stabilisation de leur situation démographique », précise-t-on également.


Le défi

Malgré les enjeux énormes de développement que ces municipalités rencontrent : déficit de services publics (santé, éducation, transport, télécommunications, etc.), déficit de services de proximité (épicerie, garage, financiers, etc.), déficit d’emplois locaux, etc., ces 98 communautés continuent de relever le défi et sont toujours actives en 2021.

« Elles ont le défi quotidien d’assurer le développement de la ruralité et elles ont continué de le faire tout au long des derniers 50 ans! À vous toutes et tous qui vous impliquez dans ces municipalités de la résistance, nous profitons de cette journée pour vous féliciter et vous décerner le titre de « Patriotes ». C’est à ces communautés et à leurs citoyennes et citoyens engagés que l’on dédie cette journée de la résistance et de la fierté rurale et du patriotisme. Le Centre de mise en valeur des Opérations Dignité vous invite à venir visiter son exposition sur les Opérations Dignité à Esprit-Saint dès la fin de juin 2021 pour en connaître plus sur les grands moments de notre histoire rurale », lance Martin Gagnon, Coordonnateur du Centre de Mise en Valeur des Opérations Dignité et secrétaire de la Coalition Urgence Rurale du Bas-Saint-Laurent.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×