Actualités Économie Sollio Agriculture inaugure son terminal maritime d’exportation de grain dans le port...

Sollio Agriculture inaugure son terminal maritime d’exportation de grain dans le port de Québec

Le terminal maritime d’exportation de grain de Sollio Agriculture, situé dans le secteur de l’Anse-au-Foulon du port de Québec et dont la réalisation a été amorcée en 2018, est maintenant pleinement opérationnel.

Pour sa première année d’exploitation, le terminal permettra le transbordement d’un million de tonnes de grain et de céréales vers de nouveaux marchés internationaux. Dès 2022, cette quantité pourrait atteindre 1,3 million de tonnes exportées, ce qui représente près de 600 millions de dollars en revenus pour les producteurs de grain d’ici.



La construction du terminal maritime, qui a permis la création d’une cinquantaine d’emplois permanents directs et indirects, représente un investissement de 110 millions de dollars et, selon les prévisions, des retombées économiques de près de 18 millions de dollars par année pour la région immédiate de Québec jusqu’en 2037.

Le projet, financé majoritairement par Sollio Groupe Coopératif, a pu voir le jour grâce à la participation du gouvernement du Québec et du Fonds de solidarité FTQ. Mentionnons également la subvention du gouvernement fédéral au port de Québec, qui a permis la mise à jour des infrastructures portuaires requises par le projet.


« La vision qui nous a guidés dans la réalisation de ce projet était d’offrir à nos producteurs membres un accès direct aux marchés internationaux. Aujourd’hui, notre terminal de Québec devient leur plaque tournante pour l’exportation de grain et de céréales, en plus de générer des bénéfices tangibles pour les producteurs, pour la région et pour les familles agricoles de partout au pays », déclare le président du Groupe Solio, Ghislain Gervais.

Un moteur de prospérité pour l’agriculture



Les nouvelles installations du terminal, approvisionnées par bateau depuis les Grands Lacs, mais aussi facilement accessibles par voies routière et ferroviaire, permettent d’entreposer puis de charger des navires transocéaniques. Les producteurs agricoles sont donc en mesure de commercialiser leurs récoltes à plus grande échelle, vers des marchés comme l’Europe, l’Amérique centrale et le Moyen-Orient. En activité toute l’année, le terminal vient consolider les infrastructures de Sollio Agriculture le long de la voie maritime du fleuve Saint-Laurent et dans le port de Québec, où elle est présente depuis plus de 30 ans.

« En aménageant le terminal d’exportation à Québec, notre objectif était de consolider nos positions stratégiques le long de la voie maritime du Saint-Laurent afin de profiter de l’avantage économique du transport par bateau pour approvisionner nos nouvelles installations. Du même coup, notre capacité à recevoir le grain par train et par camion répond aux besoins des producteurs du Québec. Après quelques mois de rodage, nous constatons déjà la pertinence et l’immense potentiel de ce projet d’envergure, qui permet de prolonger la chaîne de valeur de l’agriculture canadienne vers de nouveaux marchés internationaux, tout en maximisant les revenus des producteurs d’ici », explique le chef de la direction par intérim de Solio Agriculture, Pascal Houde.


Porte ouverte à de nouveaux marchés

Ce faisant, le terminal maritime favorise la prospérité des familles agricoles d’un océan à l’autre en leur ouvrant les portes de nouveaux marchés internationaux auxquels ils n’avaient pas pleinement accès auparavant pour exporter, notamment, du maïs, du soya et du blé.

« L’augmentation des exportations québécoises est à la base de notre vision du développement économique. Le nouveau terminal maritime de Sollio Agriculture ouvre aux agriculteurs québécois la porte à des marchés étrangers majeurs. C’est une occasion pour le Québec de propulser ses exportations de grains et de céréales, et d’accroître son rayonnement international », commente le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon.

Grâce à son empreinte considérable dans le marché du grain et à une offre intégrée pour la commercialisation des récoltes, Sollio Agriculture permet de réaliser des économies d’échelle qui profitent aux producteurs, notamment en développant des relations commerciales à long terme avec des acheteurs clés dans le monde et en facilitant l’obtention des certifications nécessaires à l’accès à de nouveaux marchés.

« Je suis heureux de participer à l’inauguration de ce nouveau terminal maritime d’exportation de grains de Sollio Agriculture. Notamment parce que cette infrastructure contribuera à l’atteinte de la cible de la Politique bioalimentaire qui vise à accroître les exportations bioalimentaires internationales du Québec. Le projet de terminal maritime d’exportation permettra de soutenir les producteurs agricoles locaux et nationaux en leur donnant accès aux marchés d’exportation », mentionne le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×