COVID-19 Le maire Parent craint un relâchement trop important

Le maire Parent craint un relâchement trop important

Le maire de Rimouski, Marc Parent, en prend l’habitude : il a une nouvelle fois livré un message qu’il souhaite important concernant la crise du coronavirus sur sa page Facebook, hier.

Cette fois, monsieur Parent s’adresse surtout à ses concitoyens et non au premier ministre Legault et à la Santé publique. Il craint un relâchement de la vigilance de la population. Voici son message :



« Wow, quel sentiment exceptionnel avons-nous vécu ce vendredi lors de l’ouverture des terrasses et de la levée du couvre-feu. Cela dit, plusieurs d’entre nous avons constaté un relâchement des mesures de protection et certains comportements ne respectant pas toutes les règles en vigueur. »

Eupĥorie initiale
« Honnêtement, je crois que nous nous attendions tous à certains débordements, mais il n’en demeure pas moins que le virus de la COVID-19 est toujours présent et que le taux de vaccination, selon les experts, n’est toujours pas suffisamment élevé pour éviter une recrudescence de cas. L’euphorie initiale étant derrière nous, il est temps de se reprendre en main si nous désirons maintenir le nombre de nouveaux cas à son plus bas. »


« Demain, ce sera le passage au (palier) orange et nos restaurants pourront enfin rouvrir. Cette nouvelle étape ne m’inquiète absolument pas. Les restaurateurs connaissent l’importance de respecter les règles et ils seront d’excellents chaperons… »

Pensée pour les jeunes
« La prochaine étape d’importance sera ensuite le vendredi 11 juin prochain qui permettra entre autres l’ouverture des terrasses extérieures des bars ainsi que la possibilité de tenir des activités sportives extérieures en groupe de 25 personnes. J’ai une pensée toute particulière pour nos jeunes qui pourront enfin reprendre leurs activités sportives. »



Objectif
« Selon moi, notre objectif pour le 11 juin prochain est que l’Est du Bas Saint-Laurent passe au (palier) jaune. Rappelons-nous que les recommandations de la Santé publique sur le prochain palier sera soumis dans à peine plus d’une semaine. Selon moi, il ne fait aucun doute que si nous faisons attention, cet objectif sera atteint. Déjà, si on compare le nombre de cas actifs dans l’Est du BSL (moins de 15 / 100 000 habitants) avec le reste du Québec, nous somme la région avec le plus bas nombre de cas actifs / 100 000 habitants à l’exception de la Côte-Nord et de l’Abitibi. »

« Le passage au jaune, en plus de permettre une plus grande flexibilité à l’intérieur des restaurants, permettra également aux adeptes du soccer entre autre de jouer de vraies parties. »


« En conclusion; oui, certains d’entre nous avons été un peu « délinquant » depuis vendredi, mais si nous désirons pouvoir accéder au jaune dès le 11 juin, il est temps de commencer à se réimposer un plus grand respect des règles actuelles en plus bien entendu d’aller se faire vacciner. En agissant ainsi, nous serons tous gagnants. »


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×