Actualités Économie Les élus du Bas-Saint-Laurent demandent l’aide de Québec pour le CNM Évolution

Les élus du Bas-Saint-Laurent demandent l’aide de Québec pour le CNM Évolution

Les membres de Table régionale des éluEs municipaux du Bas-Saint-Laurent (TREMBSL) s’inquiètent des impacts de la suspension du service de traversier entre Rimouski et Forestville pour la prochaine saison.

Le propriétaire du traversier CNM Évolution, Hilaire Journeault, a confirmé la semaine dernière qu’il suspend ses activités la saison prochaine, en raison du manque de soutien financier du gouvernement Legault. Il constate une iniquité entre les services de traverse gérés par des entreprises publiques et ceux gérés par des entreprises privées.  



Une résolution de la TREMBSL demandant l’octroi d’une aide d’urgence du gouvernement a été adopté à l’unanimité, vendredi dernier.

Profiter de la saison touristique


« Comme l’ensemble du Québec, le Bas-Saint-Laurent doit profiter de la saison touristique et du déconfinement pour relancer son économie mise à mal par la pandémie. Or, les services de traversier sont essentiels pour la vitalité économique de l’Est du Québec. Outre la capacité de transporter des marchandises et les travailleurs et travailleuses rapidement d’une rive à l’autre, le service de traversier entre Rimouski et Forestville contribue de manière importante à l’offre touristique de nos deux régions », a déclaré Michel Lagacé, préfet de la MRC de Rivière-du-Loup et président de la TREMBSL.

Michel Lagacé (Photo: courtoisie)

Crise des transports



La TREMBSL fait valoir que la région a déjà connu sa part de déboires en matière de transport interrégional avec la suspension des services d’Air Canada à l’aéroport régional de Mont-Joli, les ennuis mécaniques du F.A. Gauthier et la menace de suspension des services d’autocar de Keolis Canada. « Nous savons que le gouvernement du Québec travaille actuellement sur sa stratégie de transport maritime, y compris les services de traversier, et que les résultats seront dévoilés sous peu. Nous demandons donc qu’il accorde un financement d’urgence, comme il l’a fait pour le transport par autocar, pour maintenir le service pendant la prochaine saison dans l’attente de solutions plus pérennes », précise Marc Parent, maire de Rimouski et membre de la TREMBSL.

« Nous savons que notre gouvernement est sensible aux enjeux particuliers qui découlent de la crise sanitaire que nous traversons et que la question du maintien des activités économiques dans les régions du Québec est au cœur de ses préoccupations. Nous lui demandons donc d’accorder rapidement cette aide d’urgence pour soutenir le développement des communautés de part et d’autre du fleuve, au moment où les Québécois et Québécoises planifient leurs déplacements pour l’été », conclut Michel Lagacé.


Lieu de concertation

La Table régionale des éluEs municipaux du Bas-Saint-Laurent a été créée en mai 2019. Ce lieu de concertation regroupe les huit préfets et préfètes des MRC bas-laurentiennes et les 10 maires et mairesses des villes centres ou de centralité.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×