Nouvelle de 18 h Une page se tourne sur une belle histoire de cœur

Une page se tourne sur une belle histoire de cœur

La jument Sugar de l’Équi-Centre est décédée

Une Rimouskoise passionnée de chevaux et propriétaire de l’Équi-Centre de Rimouski, Susan Marquis, et ses habitués pleurent la perte d’une jument Haflinger qui avait une histoire bien particulière.

Après avoir acquis Shanny et sa mère, Sugar, deux juments maltraitées, une première fois en 2013, Susan Marquis les avaient revendues ensemble en 2015 pour des raisons de santé. Elle avait appris ensuite, en 2017, que les deux bêtes avaient été séparées, contrairement à son voeu. Une était rendue en Gaspésie et l’autre au Nouveau-Brunswick après de nombreuses péripéties pas très joyeuses.



Madame Marquis avait mis en branle une campagne de socio-financement pour les réunir à nouveau et en faire deux des sept chevaux de l’Équi-Centre. Une centaine de personnes ont aidé alors Susan Marquis de différentes façons, notamment par des références et des recherches.

Parmi les violences dont elle a été victime dans sa première vie, Sugar a été mutilée. On lui avait coupé la langue.


Mort certaine

« Si on n’allait pas les chercher, elles étaient vouées à une mort certaine. C’est malsain pour un cheval de connaître trois propriétaires et quatre lieux de vie en quelques mois. Les chevaux sont comme les chiens : ce sont des animaux d’habitude qui ont besoin de stabilité et de sécurité. Shanny va bien, mais Sugar aura besoin de beaucoup de soins dans les prochains mois »,  mentionnait Susan Marquis au début de 2018.



Trois ans et quelques mois plus tard, les deux juments faisaient toujours partie des animaux de l’Équi-Centre, situé au 990 chemin Sainte-Odile à Rimouski, jusque dans les derniers jours. L’endroit est à la fois un centre de leçons d’équitation, d’équitation adaptée, de zoothérapie, de journées découvertes avec plusieurs types d’animaux pour des groupes, des enfants et des individus. Ses activités ont cependant été réduites pendant la crise sanitaire.

Sugar et son amie la chèvre surnommée Flocon. (Photo: courtoisie)

Beaucoup d’amour


« On peut se consoler en se disant qu’elle a reçu beaucoup d’amour et en se disant qu’il y a beaucoup de personnes qui ont connu Sugar et auxquelles ça a fait du bien. Je pense entre autres, en plus des personnes en formation ou en thérapie, à Jimmy Gaudreau et à sa mère qui ont contribué au bien-être de Sugar en fournissant des médicaments. La dame l’aimait tellement! Il y a aussi un bénévole de l’Équi-Centre, Daniel Pineault, qui lui dispensait des soins trois fois par semaine (masser, promener, soins aux pieds, brosser) », commente Susan Marquis.

Travail important

« Une autre personne très importante dans l’histoire ne doit pas être oubliée. Les deux juments étaient atteintes de fourbures et grâce au travail d’un forgeron chevronné, René « Joe » D’Amours, on a réussi à les sauver et à les remettre sur pattes. On a pu les monter toutes les deux ces dernières années. Shanny et Sugar étaient utilisées pour les cours et pour la zoothérapie. Sugar est morte à 20 ans et cinq mois. Un Haflinger  peut vivre jusqu’à 30 ou 40 ans », précise aussi madame Marquis.

Shanny est toujours bien en vie et fait toujours partie des différents animaux de l’Équi-Centre.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×