Actualités Faits divers Les Échos du palais de justice de Rimouski

Les Échos du palais de justice de Rimouski

Voici quelques décisions rendues par le juge de la Cour du Québec, James Rondeau, lundi matin au palais de justice de Rimouski.

Menaces



Michaël Langlois a plaidé coupable à une accusation d’avoir proféré des menaces lors d’une querelle avec la victime, le 10 janvier 2021 à Rimouski. « Il a dit à la victime qu’il allait brûler ou endommager son téléphone cellulaire et qu’elle en mériterait toute une », a rapporté le procureur de la Couronne, Me Luc Cyr. Le juge James Rondeau a entériné la suggestion commune des deux parties et il a condamné l’accusé à une probation de deux ans.

Refus de se soumettre à l’alcootest


André Laszio Szoke admet avoir refusé d’obtempérer à une directive d’un agent de la paix le 13 août 2020, en refusant de se soumettre à un alcootest. « Vers 21 h 40, les agents patrouillent sur le boulevard de la Rivière à Rimouski. Ils se préparent à intercepter un véhicule pour un rouge forcé lorsqu’ils entendent le bruit d’une sortie de route un peu plus loin. Un des agents se rend sur les lieux de la sortie de route. Le véhicule se retrouve sur un espace gazonné. Il y a deux personnes à l’extérieur du véhicule, dont une qui a été coupée. Comme il y a du sang sur le siège du conducteur, le policier identifie le conducteur. Il lui demande de se soumettre à un dépistage d’alcool et monsieur refuse en disant qu’il n’a pas d’ordre à recevoir de lui. Le policier lui précise que son refus sera une accusation supplémentaire, mais il refuse toujours », a raconté le procureur de la Couronne, Me Luc Cyr. Le juge James Rondeau impose une amende de 2 000 $ pour le refus et de 1 000 $ supplémentaire pour conduite avec les facultés affaiblies. Le permis de conduire de l’accusé est suspendu pour un an.




Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×