Actualités Éducation La ministre Danielle McCann demande aux établissements de se mobiliser en vue...

La ministre Danielle McCann demande aux établissements de se mobiliser en vue d’une rentrée en présence

« Il y a maintenant une réelle possibilité que la rentrée se fasse en présence sur les campus collégiaux et universitaires du Québec », a déclaré la ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann.

Cette dernière a annoncé lundi, en compagnie du directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda, que les établissements du réseau de l’enseignement supérieur avaient reçu la directive de se mobiliser en vue de ce scénario pour la session d’automne 2021. Toutefois, les établissements du réseau devront également se doter d’un plan de repli, au cas où l’atteinte des cibles de vaccination à deux doses chez les 16 à 29 ans ne serait pas réalisée dans les délais requis, ou encore si la situation épidémiologique se détériorait.



Considérant la volonté du gouvernement d’accroître de façon marquée la présence des étudiants sur les campus l’automne prochain, l’atteinte de la cible de 75 % des personnes âgées de 16 à 29 ans ayant reçu deux doses de vaccin, combinée à des conditions épidémiologiques stables, devrait permettre le retour en présence des étudiants sur les campus. Ainsi, les contraintes de distanciation physique entre les étudiants ne s’appliqueront plus pendant le trimestre d’automne 2021 dans toutes les salles de classe et dans les espaces communs des établissements d’enseignement supérieur. La distanciation sera également levée pour les activités extrascolaires.

Plan de repli


En raison du caractère imprévisible et exceptionnel de cette pandémie, les directives émises par la ministre McCann au réseau prévoient également la préparation d’un plan de repli par les établissements d’enseignement supérieur. Ce plan devra proposer des options et des solutions pouvant être déployées rapidement advenant le cas où la situation sanitaire exigerait le retour à une distanciation physique entre les étudiants, qui serait alors de 1 mètre en classe et dans les aires communes. D’autres mesures supplémentaires pourraient devoir être appliquées en fonction de la situation épidémiologique en vigueur au moment de la rentrée, par exemple, le port obligatoire du masque, mais elles n’entraveront pas la planification demandée aux établissements pour le trimestre d’automne.

« Course à la vaccination »



Le gouvernement Legault souhaitant fermement que les conditions permettant un retour en présence sur les campus soient réunies, la ministre McCann a profité de la conférence de presse pour s’adresser directement à la jeunesse québécoise. Qualifiant l’été qui s’en vient de véritable « course à la vaccination », elle a demandé à tous les jeunes âgés de 16 à 29 ans de ne pas tarder avant de prendre leur rendez-vous pour une première dose de vaccin et de prendre leur rendez-vous pour une deuxième dose immédiatement lorsqu’il leur sera possible de le faire. Mme McCann a insisté sur le fait que la rentrée en présence dépend en grande partie du succès de la campagne de vaccination chez les jeunes.

« Je veux m’adresser directement aux étudiants : je sais que la perspective de retrouver les campus, de socialiser entre vous et d’écouter vos enseignants dans une véritable salle de cours est très attendue chez vous. Avec raison. Aujourd’hui, on annonce que le réseau de l’enseignement supérieur se mobilisera en vue d’organiser, pour vous, cette rentrée en présence que vous attendiez tellement. Mais on ne peut pas crier victoire immédiatement. Pour que ça fonctionne, il faut vous faire vacciner. Le réseau se prépare, mais la suite des choses est vraiment entre vos mains », déclare la ministre McCann.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×