Actualités Société D'autres parcs de Rimouski sont baptisés

D’autres parcs de Rimouski sont baptisés

La Ville de Rimouski informe la population que le conseil municipal a adopté hier soir de nouveaux noms de parcs dans le district Pointe-au-Père, après ceux d’autres districts dans les dernières semaines.

Jusqu’à la fin de l’été, de nombreux parcs et espaces verts dans tous les districts de la ville seront nommés en l’honneur de personnalités ayant marqué la communauté rimouskoise, ou de façon significative selon leur localisation. Un répertoire en ligne est disponible et permet également de localiser les parcs.



« Je suis très heureux de ces nouvelles nominations qui viennent ajouter de la couleur et du vécu à notre district. C’est une très belle façon d’honorer et de se souvenir des personnes qui ont marqué notre collectivité. Par ailleurs, je trouve essentiel que nous prenions le temps d’expliquer chaque nom décerné pour en apprendre un peu plus sur ces personnes et, par conséquent, sur l’histoire de notre quartier et ce qui a forgé notre identité collective », souligne Jacques Lévesque, conseiller municipal du district Pointe-au-Père.

Parc Aline-et-Rita-Chevron | Rue des Astilbes


Madame Aline Chevron, née en 1913 et décédée en 2001, fut travailleuse sociale et une personnalité impliquée dans les Clubs de l’Âge d’Or de l‘Est-du-Québec. Un trophée à son nom est d’ailleurs décerné chaque année à une personne méritante.

Madame Rita Chevron, née en 1915 et décédée en 1988, fut quant à elle la première photographe de presse au Bas-Saint-Laurent. Elle a travaillé chez CJBR et fut photographe attitrée des hebdomadaires Le Progrès du Golfe et L’Écho du Bas-Saint-Laurent entre 1954 et 1972. Elle était considérée comme une véritable artiste de la photographie en noir et blanc.



Parc J.-Émilien-Amiot | Rue Émilien-Amiot

Monsieur J.-Émilien Amiot, né en 1919 et décédé en 1999, fut un homme d’affaires et le membre fondateur de l’Association des Marchands de Rimouski dont il occupa la présidence de 1970 à 1973. Il fut membre de la Chambre de commerce, du conseil d’administration du Conseil économique et du Comité de rénovation du centre-ville. Parallèlement, J.-Émilien Amiot a mené une carrière militaire au sein du régiment Les Fusiliers du Saint-Laurent. Il fut capitaine en 1946, major en 1960 et lieutenant-colonel en 1964, assurant le commandement du régiment jusqu’en 1969. Il a été lieutenant-colonel honoraire du régiment de 1990 à 1995 et colonel honoraire de 1995 à 1998. Il fut également conseiller municipal de Pointe-au-Père de 1959 à 1971, puis maire de 1973 à 1976.


Parc Henri-Reid | Avenue des Pluviers

Monsieur Henri Reid, né en 1913 et décédé en 1995, fut médecin au Sanatorium Saint-Georges de Mont-Joli de 1942 à 1978. Lors de l’épidémie de tuberculose, le docteur Reid, avec ses collègues, a été le fondateur de la roulotte mobile pour le dépistage de cette maladie afin de permettre l’accès au diagnostic aux personnes du territoire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie. Il était très engagé dans le secteur de Pointe-au-Père, où il a réalisé le démarrage de la tourbière.

Parc du Petit-William | Rue de l’Empress

Ce parc est nommé en souvenir de William Lebel, né en 1995 et décédé en 2000. Une statue commémorative y est d’ailleurs déjà installée, à la mémoire de cet enfant décédé en bas âge.

Parc Flori-Jeux | Avenue Thomas-Dionne

L’appellation « parc Flori-jeux » est déjà largement utilisée et représentative. Cette nomination n’avait toutefois jamais fait l’objet d’une résolution et n’était pas encore officialisée auprès de la Commission de toponymie du Québec.

Parc du Millénaire | Avenue du Père-Nouvel

Le nom de « parc du Millénaire » est déjà couramment utilisé et représentatif. Cette nomination n’avait toutefois jamais fait l’objet d’une résolution et n’était pas encore officialisée auprès de la Commission de toponymie du Québec.

Parc Magtogoek | Avenue Père-Nouvel

Le parc est situé en bordure du Site historique maritime de la Pointe-au-Père. Le fleuve, bien avant d’être renommé fleuve Saint-Laurent, était appelé Magtogoek, soit « le chemin qui marche », par les peuples amérindiens habitant la région.

Parc Louis-Hébert | Avenue Louis-Hébert

Le parc Louis-Hébert, situé sur la rue du même nom, est nommé en référence au premier colon installé en Nouvelle-France (1575 – 1627).

Parc de la Pointe-à-Pouliot | Rue du Fleuve

Le nom « parc de la Pointe-à-Pouliot » est l’appellation courante de ce dernier dont l’instigateur était le Club Richelieu.

Parc des Lilas | Place des Lilas

Le parc situé sur la Place des Lilas est nommé « parc des Lilas », en référence au nom de la rue.

Parc de la Marmaille | Rue du Fleuve

Le nom « parc de la Marmaille » fait référence aux jeunes enfants et aux installations qui leur sont destinées.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×