Nouvelle de 19 h Le curé Béatrix Morin condamné à trois ans de pénitencier pour agressions...

Le curé Béatrix Morin condamné à trois ans de pénitencier pour agressions sexuelles

Le curé de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup, Béatrix Morin, 74 ans, qui a plaidé coupable à six des 10 chefs d’accusations d’agressions sexuelles, grossières indécences et attentat à la pudeur auxquels il faisait face, le 23 février dernier a reçu sa sentence ce vendredi au palais de justice de Rivière-du-Loup.

La juge de la Cour du Québec, Luce Kennedy, a imposé une peine de trois ans dans un pénitencier fédéral à l’homme d’église. Béatrix Morin sera inscrit au registre des délinquants sexuels à vie. Avant l’imposition de la peine, le curé a lu une courte lettre d’excuses adressées aux six victimes. Il leur a demandé pardon pour les gestes qu’il a commis. Une ordonnance de non-publication interdit aux médias de dévoiler tous les détails permettant d’identifier les victimes.



Six victimes entre 1970 et 1990

L’homme d’église a plaidé coupable à des accusations d’agressions sexuelles, grossières indécences et attentat à la pudeur sur six présumées victimes, dont quatre étaient mineures au moment des gestes reprochés qui se seraient produits entre 1970 et 1990 dans les municipalités de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup, de Témiscouata-sur-le-Lac et de Saint-Épiphane.


Certaines victimes ont voulu se faire entendre en personne ou par écrit sur les conséquences des crimes avant l’imposition de la sentence puisqu’elles n’ont pas pu le faire avant, l’accusé ayant plaidé coupable avant la tenue de son procès.

Béatrix Morin avait été remis en liberté sous condition pour la suite des procédures judiciaires lors de sa première comparution à la suite de son arrestation le 29 janvier 2020.  




Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×